Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Un interrogatoire décousu pour Daniel Légère

Publié le 29 novembre 2019 à 12:32, modifié le 29 novembre 2019 à 12:47

Par: Raphael Brouillette

Le procès de Daniel Légère, accusé d’avoir fait vivre des souffrances atroces à une femme pendant deux ans se poursuit aujourd’hui à Edmundston avec l’interrogatoire de l’homme par la poursuite.

L’accusé a nié en bloc les accusations portées contre lui. Il faut dire que l’interrogatoire était décousu, Legère racontait sa vie sans aucun lien avec les faits qui lui sont reprochés. C’était tellement décousu que le juge s’est levé à trois reprises pour l’interrompre parce que ses propos n’avaient aucun sens. L’accusé a même haussé le ton envers le jury et clamé qu’il était une victime dans cette histoire-là. Il a dit que la dame était une amie et que c’est elle qui avait des problèmes de sexe et qu’elle l’aurait forcé à avoir des relations sexuelles. Il voulait l’aider à se guérir a-t-il dit. L’interrogatoire se poursuit cet après-midi devant le jury composé de 7 femmes et 5 hommes. Legère est connu du milieu policier d’Edmundston.