Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Un deuxième trimestre plus déficitaire que prévu au N.-B.

Publié le 12 novembre 2020 à 14:15, modifié le 12 novembre 2020 à 16:05

Par: Gilles Duval

Pour le deuxième trimestre de 2020-2021, le gouvernement du Nouveau-Brunswick prévoit un déficit de 183,3 M $ comparativement au surplus de 92,4 M $ qui était prévu au budget.

Les résultats ont été dévoilés jeudi. Selon le ministre des Finances et du Conseil du trésor, Ernie Steeves, la situation financière de la province est très différente de ce qui avait été anticipé en raison de la pandémie de la COVID-19.

Les prévisions sont que la dette nette devrait augmenter de 386,9 M $ par rapport à ce qui était prévu initialement au budget. Ce montant comprend un manque à gagner de 111,5 M $ attribuable aux résultats de l’exercice financier 2019-2020 ainsi qu’une augmentation de 275,4 M $ du déficit en 2020-2021.

Les autorités gouvernementales précisent du même coup que les recettes devraient être inférieures de 40,3 M $ aux sommes prévues au budget, principalement également en raison des répercussions de la COVID-19. Selon le ministre Steeves, cette diminution est largement attribuable aux prévisions à la baisse des recettes provenant des taxes et des impôts provinciaux des organismes ainsi que la vente de biens et services.

Le total des dépenses devrait dépasser de 235,5 M $ le montant prévu au budget, la majeure partie de cette somme étant compensée par des fonds fédéraux provenant de l’Accord sur la relance sécuritaire, du Fonds pour une rentrée scolaire sécuritaire et du complément salarial pour les travailleurs des services essentiels en réponse à la pandémie de COVID-19.