Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Un criminel endurci fait face à de nouvelles accusations

Publié le 9 septembre 2019 à 12:42, modifié le 10 septembre 2019 à 10:44

Par: Raphael Brouillette

Un criminel endurci fait face à de nouvelles accusations. Jean-Guy Lefebvre était de retour ce matin au palais de Justice de Rivière-du-Loup. Le sexagénaire a un lourd passé criminel, en matière notamment d’agression sexuelle. Il aurait récidivé dans la région.

Jean-Guy Lefebvre, qui réside aujourd’hui dans le Témiscouata, est détenu et a fait face aujourd’hui à plusieurs chefs d’accusation, dont agression sexuelle, voies de fait, harcèlement criminel, bris de probation et violation d’un interdit de communication avec l’une de ses victimes. L’agression sexuelle serait survenue au mois de juin dernier.

Une nuit d’enfer

Un homme au lourd passé judiciaire, Jean-Guy Lefebvre est connu pour une histoire sordide. En 1993, lui et sa conjointe séquestrent une jeune femme de 22 ans à Saint-Albert dans le Centre-Du-Québec. Lefebvre, aujourd’hui âgé de 67 ans, l’agresse sexuellement pendant toute une nuit, couteau à la gorge. Il est condamné à ce moment à 24 ans de prison et il en purgera 18. Il sera arrêté, mais libéré sous de sévères conditions.

Il sort de prison en 2012, mais il revient dans l’actualité à l’été 2015 quand il aborde jeune fille de 15 ans en lui offrant de l’argent pour qu’elle lui montre ses seins. Concernant les nouvelles accusations auxquelles il fait face, l’homme sera de retour en cour le 1er novembre prochain. Il demeure détenu et un interdit de communiquer avec plusieurs femmes lui est imposé.