Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Un conseil municipal junior à Pointe-à-la-Croix

Publié le 22 juin 2022 à 16:22, modifié le 23 juin 2022 à 17:26

Par: Roxanne Bisson

Lundi soir, des jeunes de l’école primaire Père-Pacifique ont tenu un conseil de ville junior. Élus par leurs pairs, les mini conseillers municipaux travaillent depuis plusieurs mois sur leur projet. Leurs idées seront votées par le conseil municipal à la prochaine assemblée.

La municipalité de Pointe-à-la-Croix a mis au travail ses plus jeunes. Des élèves de l’école Père-Pacifique ont formé un conseil junior. Lundi, ils présentaient leur projet à la ville. Les élèves élus ont participé à des rencontres un midi par semaine pour développer le projet. Ils ont sacrifié leur récréation avec plaisir, pour négocier, échanger et calculer. « C’était très motivant, les élèves étaient très motivés. C’était vraiment un beau projet. De voir des étoiles dans leurs yeux, parler de leur projet, fiers de parler de leur projet », s’exclame Tara Lynn Bujold, conseillère municipale.

 

La première idée retenue par le conseil junior : mettre en place une tyrolienne à Pointe-à-la-Croix. Après avoir fait des soumissions et calculé les coûts engendrés, le mini conseil a dû se retourner. « Même si les projets ne marchent pas, on peut avoir d’autres idées et trouver d’autre chose qui pourrait marcher. Je trouve que le projet est plus le fun et moins dangereux que l’autre », explique candidement un élève.

 

Ils ont finalement décidé d’acheter un écran géant gonflable et de réparer le terrain de volleyball. C’est exactement le type d’initiative que le conseil municipal souhaitait. « Je pense que ça prend justement des petites volontés des jeunes pour avoir des petits projets comme ça. Ce n’est pas des choses qu’on pense tout le temps », affirme le maire, Pascal Bujold.

 

La conseillère responsable du projet pense déjà au prochain conseil junior. L’initiative devrait donc reprendre l’année prochaine. D’autant plus que la municipalité de Pointe-à-la-Croix souhaite développer un budget participatif. « L’idée va peut-être aller plus loin. Vers les ados avec la MDJ, peut-être aussi avec les aînés au niveau du club des 50 ans et plus », ajoute M. Bujold.

 

En consultant les résidents de tous les âges, le conseil municipal espère qu’ils s’intéresseront davantage à la communauté. « Je pense que quand les gens se sentent impliqués, ils se sentent concernés, ça donne des bons résultats », insiste la conseillère et enseignante responsable.

 

Ce qui est certain, les jeunes ont adoré l’expérience, et ils en redemandent !