Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Un comité pour assurer l’avenir de l’agriculture au Kamouraska

Publié le 10 août 2022 à 17:37, modifié le 11 août 2022 à 07:54

Par: Marianne Langlois

La toute première rencontre du comité de réflexion sur l’avenir de l’éducation agricole et animale avait lieu aujourd’hui à La Pocatière. Plusieurs acteurs importants du milieu s’y sont donné rendez-vous.

Le Kamouraska a subi plusieurs pertes au niveau de l’enseignement agricole dans les dernières années, ce qui nuit inévitablement au rayonnement de la région. La création de ce nouveau comité vise à assurer la pérennité et à favoriser la formation de nouveaux étudiants dans le domaine.

La députée Marie-Ève Proulx a lancé ce comité puisqu’elle estime que la région doit se donner les moyens d’agir et espère développer des solutions par des échanges avec les principaux acteurs de ce milieu. L’objectif est évidemment de cibler des actions concrètes pour mieux positionner le Kamouraska comme pôle d’éducation au Québec.

Plusieurs personnes ont participé aux échanges, notamment les maires et mairesses de cinq municipalités du Bas-Saint-Laurent, la directrice générale de l’ITAQ et des membres de l’UPA. Il est encore trop tôt pour savoir si ce comité aura la portée qu’on y attribue, mais la députée de Côte-du-Sud se dit satisfaite: « C’est excessivement positif, je ressors de cette rencontre très enthousiaste pour la suite et je remercie tous les membres du comité. Sachez qu’on a une prochaine rencontre déjà de prévue pour poursuivre nos discussions. C’est un peu ce qui nous a réveillés collectivement, tant l’ITAQ que la faculté de médecine vétérinaire, à partir de maintenant comment peut-on être proactifs dans les projets qui nous concerne? Comment on peut en proposer et en développer ici à La Pocatière? », a-t-elle ajouté.

Rappelons que les coups durs des dernières années continuent de résonner. En plus du siège social de l’ITAQ qui s’est finalement installé du côté de Saint-Hyacinthe, le pavillon de médecine vétérinaire tant espéré par La Pocatière prendra place à Rimouski.