Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Un budget équilibré et prudent pour le gouvernement Higgs

Publié le 10 mars 2020 à 16:40, modifié le 10 mars 2020 à 17:07

Par: Elizabeth Dubé

Le gouvernement Higgs a présenté ce matin son budget provincial pour l’année à venir. La santé, l’aide sociale et l’éducation sont les grands gagnants de ce plan équilibré de 10 milliards de dollars. Un surplus budgétaire de 92,4 millions est également prévu pour l’exercice financier 2020-2021.

Baisse d’impôts, remboursement de la dette et investissements sont prévus pour l’année à venir. Le ministre des Finances M. Stevees a annoncé qu’il ferait progresser l’économie de 1,2 %, en plus de réduire la dette de 129,3 millions de dollars, une première en 13 ans. Un tiers du budget, soit 2,9 milliards sera investi en santé. On parle d’une augmentation de 3,9 %. Aucune coupe budgétaire n’est projetée, une nouvelle encourageante pour Égalité santé en français. « Je ne sais pas si c’est suffisant, mais une chose est certaine, c’est qu’on ne veut pas qui coupe, parce qu’on sait qu’il y a une augmentation dans la santé, mais est-ce qu’on va le donner du côté des hôpitaux anglais ? Donc si on ne coupe pas dans nos hôpitaux c’est sûr que ça nous prend quand même des choses supplémentaires, mais au moins qu’on ne nous enlève pas l’essentiel qui est les urgences dans nos hôpitaux régionaux. »

Plusieurs millions seront également investis en éducation pour embaucher davantage d’enseignants et d’assistants en éducation. De plus, les éducateurs verront leur salaire être augmenté de 0,75 $ l’heure. La santé mentale aura également sa part du magot alors 5,5 millions seront dépensés pour améliorer les services offerts. Les régions rurales n’ont pas été oubliées par le gouvernement, une partie des investissements en santé sera redistribuée pour inciter les médecins à pratiquer loin des grands centres.

« Ce qui est positif, c’est qu’il y a 5 millions de données pour des incitatifs pour aller chercher des médecins en région. Ça, c’est sûr que pour nous c’est une bonne nouvelle parce qu’ils avaient changé la façon d’aller chercher des médecins. Malheureusement, il n’y a pas eu d’augmentation, ou un montant supplémentaire pour les foyers, ça, c’était un besoin. », ajoute Mme Blanchard, vice-présidente d’Égalité santé en français.

L’opposition devrait trouver son compte dans le budget présenté, particulièrement le parti vert, alors que 5,4 millions ont été investis pour augmenter les revenus d’aide sociale, qui sont les plus bas au pays. Ceux-ci seront également indexés au coût de la vie au cours des prochaines années. Une mesure qui avait été éliminée depuis quelques années. Si l’investissement est inattendu, les groupes de pression de la région n’ont pas l’intention de cesser leurs demandes alors l’investissement demeure insuffisant. C’est du moins, ce que nous explique Claude Snow, le porte-parole du comité des douze :

« Tout est relatif, 5 millions de plus sur un budget de 250 millions, ça fait seulement 2 %, alors il faut se rendre compte que quelqu’un qui a 576 $ par mois, et qui a 2 % de plus, ça va lui donner 590 $, alors ce n’est pas tellement. Il y a une bonne mesure cependant, c’est que ça va être indexé automatiquement chaque année au coût de la vie. Alors ça, c’est bien, parce qu’on demandait ça depuis très longtemps. »

Une baisse d’impôt sur quatre ans a également été prévue alors que la double imposition des biens résidentiels non occupés sera abolie. Pour l’instant, le parti vert possède la balance du pouvoir, s’il décide de rejeter le budget présenté, des élections seraient déclenchées. Plusieurs facteurs sont actuellement étudiés par M. Coon, dont l’évolution du COVID-19. Sa décision devrait être connue sous peu.