Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Troisième fermeture pour les commerces non-essentiels

Publié le 30 avril 2021 à 17:19, modifié le 2 mai 2021 à 11:54

Par: Marie-Michelle Martel

Ce soir à minuit une grande partie du Bas-Saint-Laurent passera au rouge foncé. Un autre coup dur pour les commerces non-essentiels qui doivent refermer leurs portes une troisième fois, pour au moins deux semaines.

Dans quelques heures, les commerces du KRTB devront à nouveau fermer leurs portes.  « C’est peu de temps pour se tourner de bord. Tous les clients veulent un rendez-vous tout de suite. Donc c’est comme notre quatrième Noël aujourd’hui. » nous explique Jenny Veilleux la copropriétaire de L’atelier de la Moustache.

À notre passage dans les entreprises, certains propriétaires se sont effondrés en larmes. D’autres comptes comptent leurs sous. Manon Lachance, propriétaire du Studio Maya nous explique que tous tentent de rester positifs et optimisme que ce ne sera que pour une courte période. Elle dit que c’est aussi beaucoup de sous perdu puisque ça les mêmes frais avec les mêmes coûts d’exploitation.

Les mesures d’urgence touchent aussi les élèves du secondaire qui eux, devront poursuivre leur année, mais à distance. Les réactions des jeunes sont tous les mêmes. Ils manquent de motivation et le taux d’anxiété monte face à l’échec d’un cours, si ce n’est pas de son année.

Du côté des élus, ils restent déçus, mais résignés.

Michel Lagacé, Préfet de la MRC de Rivière-du-Loup, nous explique que  : « […] ce n’est pas une surprise. Il y avait une tangente depuis plusieurs jours qui couvraient la partie ouest du Bas-Saint-Laurent.»

Du côté de la mairesse de Rivière-du-Loup, le désespoir pour les commerces se faisait entendre : « C’est sûr que le changement ce n’est pas ce qu’on aurait souhaité. On n’était pas rendu là. On était rendu à penser que le mois de mai est arrivé. Les commerces sont tous repartis, tout le monde était d’avant. »

Les Chambres de commerce de nos régions demandent au gouvernement Legault un plan clair pour les commerçants.