Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Travailleuse de rang : un service qui fait du bien aux agriculteurs

Publié le 21 mars 2022 à 17:37, modifié le 21 mars 2022 à 17:49

Par: Emmanuel Renaud

Une travailleuse de rang est en poste depuis quelques mois sur le territoire de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine. Audrée Bourdages rencontre plusieurs agriculteurs chaque semaine pour discuter avec eux et leur offrir de l’aide psychologique. Une initiative qui est bien reçue dans le milieu agricole.

Depuis le mois de septembre, la travailleuse de rang Audrée Bourdages sillonne la Gaspésie et les Îles trois journées par semaine pour aller rencontrer des agriculteurs.

Lundi matin, c’était au tour du producteur laitier de Carleton-sur-Mer, Normand Barriault, de recevoir la visite de la travailleuse sociale de formation.

« Depuis le mois de septembre, ce que l’on fait c’est beaucoup de sensibilisation et de promotion des services pour que les gens puissent apprendre à nous connaître […] Un agriculteur peut m’appeler pour me raconter qu’il a eu une mauvaise journée, ça dure cinq minutes, dix minutes ou quinze minutes. Après je suis trois mois sans avoir de ses nouvelles parce que ça va bien et c’est correct. Je peux avoir un autre agriculteur que je rencontre à toutes les semaines et que ça dure deux heures à chaque rencontre parce que les besoins sont là », explique la travailleuse de rang de l’organisme Au cœur des familles agricoles, Audrée Bourdages.

Les agriculteurs exercent un métier exigeant et doivent faire face à plusieurs défis psychologiques. Ils vivent parfois du stress en raison de la météo, de leur situation financière ou familiale.

« On sait aussi que généralement, ce sont des gens qui sont peu enclins à demander de l’aide.  Quand ils vont consulter dans les services qui sont offerts à la population en général, ils ont souvent l’impression d’être incompris dans leur réalité qui est bien particulière à eux », assure la madame Bourdages qui a elle-même grandi sur une ferme de la Baie-des-Chaleurs.

« T’appelles aux services publics. J’ai un problème; est-ce que tu peux m’aider? Ils vont t’accompagner, mais là c’est plus facile parce qu’on sait qui elle est […] Avant ça, c’était sur le perron de l’église que ça jasait. Là, les églises sont toutes fermées, ou plus personne n’y va. Mais là, il faut entre nous jaser et échanger. Quand ça ne va pas bien chez nous, ça ne veut pas dire que ça ne va pas mieux ailleurs », témoigne le producteur laitier Normand Barriault.

Le service de travailleuse de rang est offert gratuitement aux agriculteurs et résulte d’une collaboration entre l’UPA de la région et l’organisme Au cœur des familles agricoles.

« Je pense que c’est une des plus belles actions qu’on n’a pas eues en Gaspésie. On est douze régions sur le territoire de la confédération et les douze régions ont un travailleur de rang. Donc, c’est wow! Moi, je trouve que c’est essentiel à la santé mentale des producteurs agricoles », estime la présidente de l’UPA Gaspésie-Les Îles, Michèle Poirier.

Dans les prochains mois, Audrée Bourdages continuera d’offrir de l’aide psychologique dans la région. Un soutien important avec le contexte actuel et les contraintes qui s’ajoutent en lien avec le conflit en Ukraine et la pandémie de COVID-19 qui n’est pas encore terminée.