Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Se souvenir pour mieux prévenir

Publié le 12 avril 2019 à 16:26, modifié le 12 avril 2019 à 16:26

Par: Louis Laflamme

Dans la foulée de la diffusion du documentaire « Le jour où je n’ai pas pu plonger », de l’ancienne plongeuse Sylvie Bernier, la société de gestion et de restauration de la rivière Nouvelle rappel les risques liés au canotage sur sa rivière.

L’ancienne plongeuse Olympique, Sylvie Bernier, a réalisé un documentaire sur le tragique évènement qu’elle a vécu sur la rivière Nouvelle en 2002, alors que son neveu de 5 ans s’est noyé devant ses yeux.

Du même élan, la société de gestion et de restauration de la rivière Nouvelle souhaite prendre les précautions nécessaires pour éviter un développement désorganisé des activités de navigation sur son plan d’eau. Le directeur de la ZEC, Rémi Lesmerises, rappel que la rivière Nouvelle est atypique et qu’elle représente certains dangers qui lui sont propres.

« Si les gens veulent faire du canot sur la rivière Nouvelle, c’est vraiment de leur propre chef », lance Rémi Lesmerises.

 

« Je mets vraiment en évidence ce risque-là pour un peu les dissuader dans le sens où, si tu ne te sens pas à l’aise, vas-y pas », poursuit le directeur de la ZEC de la rivière Nouvelle.

 

Le directeur de la ZEC croit que le documentaire, qui sera diffusé pour la première fois samedi soir, aidera à sensibiliser sur les dangers liés à cette activité nautique.

 

« J’ai trouvé que c’était une super bonne idée parce que le canot c’est souvent vu comme une activité ludique qu’on fait comme ça en famille, facile, mais ça dépend des endroits. Ça dépend des rivières, ça dépend des situations », explique Rémi Lesmerises.

 

« De remettre ça en perspective, de réaliser qu’il y a un danger quand même à ces activités-là, c’est une bonne chose. Et je pense que le documentaire, à mon avis, devrait faire le travail à ce sujet là », conclu-t-il.

Bien que la baignade et le canot ne soient pas interdits sur la rivière Nouvelle, la zec n’a pas l’intention de lancer un service de location d’embarcation.