Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Saint-Paul-de-la-Croix : deux groupes s’opposeront lors du scrutin

Publié le 9 février 2020 à 10:22, modifié le 10 février 2020 à 17:46

Par: Raphael Brouillette

Le maire de Saint-Paul-de-la-Croix aura bientôt de la compagnie au conseil municipal. Simon Périard est l’unique élu à siéger depuis la vague de démission à l’été 2019.

Dix citoyens ont déposé leur bulletin de candidature en vue des élections partielles du 8 mars prochain. Quatre postes de conseillers seront en jeux alors qu’Éric Pellerin et Serge Boucher ont été élus par acclamation aux sièges numéro trois et six. Sylvain Desmeules, un ancien candidat à la mairie contre Périard, tentera de s’emparer du poste numéro un contre Jean-Yves Castonguay.  Marjolaine April se mesurera à Yvon Marquis alors que Guillaume Deslauriers se présente contre Albert J. Pelletier. Finalement, l’ancienne conseillère Johanne Charron tentera de réintégrer le conseil alors que les électeurs devront choisir entre elle et Réjean Dupuis.

Une alliance réfractaire au maire

Simon Périard suivra les élections avec grand intérêt puisque les candidats Pellerin, Boucher, Charron, Desmeules, April et Deslauriers font partie de la même équipe qui pourrait s’opposer à ses façons de faire et ses idées. En entrevue avec CIMT Nouvelles, ce dernier espère que les candidats y seront pour les bonnes raisons et non pas pour alimenter la chicane autour de la table de décision.

« C’est une lutte à finir pour certains. C’est malheureusement la tournure que ça semble vouloir prendre »

Sylvain Desmeules, qui fait partie du groupe opposé au maire soutient que le village fait parler de lui pour les mauvaises raisons. Il aimerait revenir à la tranquillité de l’ère « pré-Périard ».

« On veut amener de la stabilité parce  qu’il est contesté dans la municipalité. Il y a eu 180 signatures sur une pétition qui demandait sa démission. S’il y a de la chicane, ce n’est pas nous autres qui allons la mettre »

Le porte-parole de l’autre groupe, Jean-Yves Castonguay soutient de son côté que le maire a livré la marchandise depuis son élection et qu’il a assaini la gestion municipale.

« L’équipe que j’ai, elle est pour le changement et l’avancement de Saint-Paul-de-la-Croix. Si on continue à se chicaner, on n’avancera pas à Saint-Paul »

Peu importe le résultat, Simon Périard soutient qu’il continuera de défendre les mêmes valeurs, dont la transparence,  même si une fronde s’organisait contre lui. Il n’a pas voulu donner son appui à des candidats en particulier tout en ajoutant que les quatre autres citoyens qui se présentent au scrutin semblent montrer une belle ouverture au changement. Il veut tourner la page sur les chicanes du passé.

« J’aimerais un conseil qui va travailler dans l’harmonie, dans le respect et qu’on évite les coups bas et les jambettes qui ne mènent absolument nulle part. Je pense que les gens sont tannés de ça ».

Questionné à savoir si le groupe des six pourrait avoir raison de lui, il a confirmé qu’il allait compléter son mandat, coûte que coûte.