Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Rivière-Bleue: les chiens dangereux ont été saisis

Publié le 4 août 2022 à 17:18, modifié le 5 août 2022 à 16:30

Par: Marianne Langlois

La saga des chiens dangereux à Rivière-Bleue se poursuit. Des lapins ont été sauvagement attaqués, et quatre n’ont pas survécu. Depuis l’évènement, la municipalité a pris action. Certaines images présentées dans le reportage peuvent choquer.

Crédits photos: citoyens de Rivière-Bleue

Après de nombreuses semaines à redouter le pire, les trois chiens agressifs sont passés à l’acte. Plusieurs lapins issus d’un petit élevage ont été la proie des bêtes cette semaine. Une voisine est aujourd’hui ébranlée: « C’était un carnage, c’était vraiment un carnage. Ce n’était pas beau à voir, je ne souhaite ça à personne. Heureusement ce n’était pas des enfants, c’était des lapins. Mais le voisin a plusieurs petits enfants et ça aurait pu arriver à eux. », a mentionné Julie Courcy.

Des parents se disent plus inquiets que jamais pour leurs enfants et pointent du doigt les procédures bureaucratiques, alors que le problème était connu depuis plusieurs semaines par les autorités: « On se fait toujours dire que c’est un long processus. On travaille sur le dossier, on est en train de monter ça, on n’est pas tenu au courant, on se fait dire que c’est réglé ou que ça va s’arranger, mais on ne voit pas les démarches qui sont faites. », a mentionné Jessica Tremblay, une résidente de Rivière-Bleue.

« Oui, les chiens font la loi, les chiens ont la liberté. Puis ça va être le temps que quelque chose se passe. Parce que moi, ce que je voulais faire c’est contacter les personnes qui ont porté plainte et je voulais monter un dossier pour ensuite me déplacer à la rencontre du conseil, pour que ça puisse bouger. », a ajouté une autre résidente.

Ce résident a dû modifier ses comportements afin d’éviter d’être attaqué: « Moi je ne les avais jamais vus vraiment, je les ai vus pour la première fois. En réalité il y en avait deux, mais ç’a été suffisant pour me faire rentrer dans la maison. Depuis, je me promène avec un bâton dans mon auto. Si je veux sortir, je vais tenter de prendre le dessus. », a mentionné Gaston Aubut.

Les résidents redoutent toujours le retour de ces bêtes au village: « Les chiens ça faisait peut-être une semaine que je ne les voyais plus. Le gros chiens, je sais qu’il restait encore des chiots, ils se sont promenés dans le village aussi.», a mentionné une résidente.

Une fois de plus, la municipalité a refusé de nous accorder une entrevue à la caméra, mais on nous assure que les trois chiens ont été saisis et ne seront pas de retour sur le territoire.