Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Retour de VIA RAIL en Gaspésie : un dossier qui déraille selon le bloc Québécois

Publié le 31 août 2021 à 17:28, modifié le 31 août 2021 à 17:31

Par: Francis Gallant

Les candidats bloquistes de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine s’unissent à la coalition des Gaspésiens qui demandent le retour immédiat du train de passagers jusqu’à New Richmond. Ils estiment que Diane Lebouthillier n’a pas fait assez de pression auprès de VIA Rail lors de son mandat.

Les candidats bloquistes Kristina Michaud et Guy Bernatchez demandent à ce que le train de passagers, qui s’arrête présentement à Matapédia, poursuive sa route jusqu’à New Richmond. Les travaux de réfection du rail gaspésien rendent ce tronçon praticable. Guy Bernatchez pointe du doigt la députée sortante.

« On trouve que madame Lebouthillier ne sert pas bien le dossier parce qu’elle ne met aucune pression. VIA Rail devrait subir une pression de la part des élus », débute le candidat du Bloc québécois, Guy Bernatchez.

 

 

 

 

 

La principale intéressée répond à cette attaque.

« Je trouve quand même particulier que le Bloc québécois nous accuse et m’accuse de ne pas avoir travaillé sur le projet. Ce que je peux vous dire, c’est qu’on a investi quarante-six millions de dollars pour ramener le rail justement jusqu’à Gaspé », ajoute Diane Lebouthillier, députée fédérale sortante.

Le candidat croit que chaque fois qu’un tronçon du chemin de fer est rénové, le train devrait pouvoir y circuler immédiatement. Diane Lebouthillier émet certaines précisions.

« Du côté de la MRC du Rocher-Percé, on a quand même une zone de plus de 21 kilomètres ou le rail est en zone d’érosion », précise Diane Lebouthillier.

En 2020, VIA Rail a reçu plus de 415 millions de dollars d’Ottawa.

« Ça devrait être conditionnel à un service efficace pour tout le monde. Les Gaspésiennes et les Gaspésiens ne sont pas des citoyens de deuxième ordre », selon Guy Bernatchez.

Le candidat bloquiste fait du retour du train une promesse électorale.

« Ça va être à l’avant-plan puis l’on va emmener ces dossiers-là à Ottawa, ce sera sur le dessus de nos dossiers en priorité à madame Michaud et moi », souligne Guy Bernatchez.

Diane Lebouthillier termine en soulignant sa connaissance du dossier et des enjeux qu’il représente.

« J’irais plus vers la méconnaissance ou l’ignorance de monsieur Bernatchez concernant certains enjeux », termine Diane Lebouthillier.

VIA Rail Canada souhaite attendre que les travaux soient exécutés jusqu’à Gaspé avant de desservir toute la Gaspésie pour assurer une meilleure rentabilité.