Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Retard dans la production des comptes de taxes à Saint-Paul-de-la-Croix

Publié le 9 avril 2019 à 18:45, modifié le 9 avril 2019 à 18:57

Par: Marie-Eve Cloutier

Les municipalités envoient généralement les comptes de taxes à leurs citoyens au début de la nouvelle année. Or, les résidents de Saint-Paul-de-la-Croix n’ont toujours pas reçu leur impôt foncier pour 2019.

Il n’est pas question de congé de taxes cette année, mais les contribuables n’ont toujours rien reçu par la poste. La municipalité a adopté son budget le 11 février dernier, plutôt qu’en décembre 2018, comme la plupart des municipalités. Cependant, il est possible que des villes demandent un délai auprès du ministère des Affaires municipales au besoin. Les comptes de taxes doivent être produits maximum 60 jours après le dépôt du budget.

« On est rendu en avril, on a déjà dépensé de l’argent pour la municipalité depuis le début de l’année, donc on doit piger dans nos surplus en attendant que les taxes rentrent », explique le maire de Saint-Paul-de-la-Croix, Simon Périard.

En date du 8 avril, le conseil municipal a déjà autorisé des dépenses de plus de 315 000$, soit près du tiers du budget de fonctionnement totalisant 945 000$. Le maire a émis une recommandation afin d’assurer que la municipalité perçoive les revenus de taxation, soit un peu plus de 250 000$ en taxes foncières, lors du conseil municipal lundi soir. Sans compter qu’un nouveau rôle d’évaluation foncière a été émis pour les trois prochaines années.

« Pour certains, il y aura de bonnes surprises. Pour d’autres, le rôle d’évaluation augmente jusqu’à 70% la valeur de leurs taxes cette année. On n’y peut rien, car c’est le marché qui augmente, sauf que ça a un impact très important », fait valoir le maire.

Jean-Yves Castonguay n’est pas étonné par ces retards récurrents :« Ça fait des années que c’est de même. Ça fait 7 ans que je suis ici, puis ça a toujours été en retard. »

Il pointe du doigt la bureaucratie municipale : « C’est [] qu’il y a un problème de classement, ou de gestion de temps », avance le propriétaire de dépanneur.

Maire de la municipalité dans les années 1980, Olibert Ouellet entend protester en ne payant pas ses taxes cette année. « Si on a de l’argent à dépenser, 900$ d’intérêts par mois, ils n’ont pas besoin de mon argent. Qu’ils s’organisent. Parce que moi, mon argent, j’en ai besoin », lance M. Ouellet, en faisant référence à un prêt contracté par la municipalité dont la fermeture était à l’ordre du jour hier.

Un autre citoyen rencontré par CIMT Nouvelles déplore que le retard occasionne un dernier paiement de taxes à l’approche de la période des Fêtes.

« Puis rendu au mois de novembre, on n’a plus d’argent pour payer. Il faut acheter nos cadeaux… mais on n’a pas le choix de payer », mentionne-t-il.

Les citoyen peuvent s’attendre à recevoir leur compte taxes dans leur boîte aux lettres d’ici la semaine prochaine.