Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Report des Jeux du Québec : Comparaison entre les Jeux de Laval et de Rivière-du-Loup

Publié le 2 juillet 2020 à 13:04, modifié le 2 juillet 2020 à 13:04

Par: Vincent Lanoie

Repousser les Jeux du Québec signifie des dépenses supplémentaires importantes. On a voulu comparer les conséquences du report de la finale louperivoise et celui de la 55e Finale de Laval, qui était prévue cet été.

État de la situation à Laval

Plus de 500 000 dollars devront être ajoutés au budget de Laval, selon le directeur général Marc DeBlois.  De ce nombre, plus de 200 mille dollars serviront aux loyers de la Maison des Jeux et la location d’un entrepôt. Sur 36 employés, 4 demeurent en fonction à temps plein et les mesures sanitaires pourront faire augmenter davantage les dépenses. Par exemple, un autobus pourra-t-elle transporter une même délégation ou plusieurs autobus seront nécessaires pour respecter la distanciation ou autres consignes de la Santé publique? Même chose pour les classes d’école où les athlètes dorment pendant les Jeux, si seulement 15 peuvent dormir dans la même salle au lieu de 30, la liste des coûts supplémentaires va s’allonger. Marc DeBlois entrevoit recevoir toute l’aide financière nécessaire des fonds publics.

«Ça sera évidemment une contribution du gouvernement du Québec, mais on a eu l’assurance que la Ville de Laval tient au report des Jeux. D’ailleurs, la Ville s’est déjà manifestée et on va avoir un support dans le but d’avoir un équilibre budgétaire», a-t-il souligné lors d’un entretien téléphonique.

Les Jeux de Rivière-du-Loup

La directrice générale de la finale louperivoise estime de son côté que la Ville de Rivière-du-Loup n’aura pas à absorber une partie des dépenses qui s’ajoutent, évaluées entre 300 et 350 000 dollars contrairement à Laval. Karine Malenfant envisage un support du gouvernement du Québec et que les subventions salariales de ses employés soient prolongées. D’autres partenaires mineurs pourraient aussi s’ajouter. 6 employés sur 20 demeurent à temps plein même si les Jeux n’ont lieu que dans 19 mois, mais ça ne devrait pas affecter le budget au final.Le loyer de la Maison des Jeux n’est que de 30 000$ à comparé à 100 000$ à Laval.

«Au bout du compte, la portion salaire n’est pas si élevée sur les 300 000 dollars supplémentaires qu’on a estimés. On a formé une équipe avec une expertise et on ne veut pas perdre ça. C’est non monnayable cette partie-là. On aimait mieux garder les gens sur une plus longue période, mais la livrer avec moins de gens», a-t-elle mentionné lors d’un entretien jeudi matin.