Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Réfection du rail : Ottawa annonce 46 M$

Publié le 26 août 2019 à 17:15, modifié le 27 août 2019 à 07:45

Par: Louis Laflamme

C’est au tour du fédéral d’y mettre du sien dans le projet de réfection du rail gaspésien. La députée de la Gaspésie – Les-Îles, Diane Lebouthillier, était à Chandler pour annoncer qu’Ottawa injectera près de 46 M $ dans le chemin de fer.

« Quand est-ce que le train va arriver à Gaspé ? Je ne peux pas le dire. Il y a des enjeux qui sont importants », a lancé la députée de la Gaspésie – Les-Îles, Diane Lebouthillier.

Cette question est sur toutes les lèvres. Mais même si l’ont ne connait pas la réponse, un pas de plus a été franchi. Un nouveau joueur se joint à l’équipe.

« Les infrastructures c’est un champ de compétence provinciale. Donc il y a eu des discussions entre le gouvernement du Québec et du Canada. Et comme c’était aussi une priorité pour le gouvernement du Québec, et on avait un programme en place qui concernait l’érosion des berges et la protection des infrastructures », explique la députée.

« Ce qui est intéressant dans cette nouvelle-là, c’est l’engagement du fédéral qui croit aussi au projet de réhabilitation du rail jusqu’à Gaspé », se réjouit le président de la Société du chemin de fer de la Gaspésie, Éric Dubé.

45,8 M$. Ce sera la part du fédéral dans le projet de réfection du rail gaspésien.

« Cet argent-là va être investi sur le 3e tronçon entre Port-Daniel-Gascons et Gaspé, qui va venir soulager le gouvernement du Québec. Cet argent-là est dédié à venir protéger le rail. Il y a de grands défis techniques sur ce tronçon- là, qui a vraiment été malmené par Dame nature dans les dernières années », ajoute Éric Dubé.

Et malmené, c’est le mot. Les 127 km de chemin de fer de ce tronçon sont dans un état pitoyable. Un résultat direct de l’érosion des berges. Une dizaine de structures devront être remplacées et la trajectoire de la voie ferrée sera aussi déplacée.

« On a vu que les dernières tempêtes en 2016 ont eu un effet catastrophique au niveau du rail », de dire Diane Lebouthillier.

« Le tronçon est très près de la mer. Ce qui nous amène des enjeux très très grands au niveau environnemental », ajoute Éric Dubé.

Le financement du projet de réfection du rail passe donc de 100 M$ à près 146 M$. On ignore toutefois si cette somme supplémentaire épongera la totalité de la facture liée aux travaux sur ce 3e tronçon.

« La bonne nouvelle aujourd’hui, c’est qu’il y a de l’argent sur la table pour venir investir sur ce tronçon-là », soutient le président de la Société du chemin de fer de la Gaspésie.

Éric Dubé espère que les travaux entre Port-Daniel – Gascons et Gaspé commencent d’ici la fin de 2020.