Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Réactions aux nouvelles mesures

Publié le 7 avril 2021 à 16:06, modifié le 7 avril 2021 à 16:06

Par: Katerine Roy

Le resserrement des règles en zone rouge, annoncé hier par Québec, fait réagir. Notamment, les cours seront complètement à distance au CÉGEP dès lundi. Ce sera aussi le retour de l’école à la maison un jour sur deux pour les élèves de secondaire 3-4-5. Bien des adolescents sont déçus.

Naomy et Béatrice, deux élèves de secondaire 4, digèrent mal le retour à l’enseignement en alternance.

« Le moral est à zéro en ce moment », affirme Naomy.

« Je trouve qu’ils nous ont fait de faux espoirs. C’est un peu comme donner des bonbons à des enfants et leur enlever tout de suite après. On est retournés à l’école pour 3 semaines et ils nous enlèvent tout de suite ce privilège », explique Béatrice.

Manque de motivation et de concentration, problèmes techniques, selon elles, les défis sont nombreux à distance.

 « C’est sûr qu’en ligne, les professeurs sont beaucoup moins accessibles », ajoute Béatrice.

Les activités parascolaires devront également arrêter.

La déception des élèves est partagée par la majorité des professeurs explique la présidente du Syndicat de l’enseignement de Charlevoix, Monique Brassard :

 « Ça ajoute de la tâche parce qu’une planification d’un cours à distance, un 75 minutes à distance, c’est beaucoup plus complexe à préparer qu’un 75 minutes en personne. Alors, c’est un ajout de tâche.  On s’inquiète aussi pour le décrochage ».

Dès demain, il sera interdit aux gens de zone rouge d’aller en zone jaune. Pour le maire de Tadoussac, Charles Breton, les impacts sont peu nombreux si cette mesure ne se prolonge pas.

«Pendant la période habituelle de la saison touristique, c’est-à-dire juin-juillet-août, ce serait catastrophique ».

Pour une période indéterminée, la Haute-Côte-Nord se retrouvera donc coupée de Charlevoix et des touristes de plusieurs régions du Québec.