Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Quand les insultes ont raison des arbitres

Publié le 22 mars 2018 à 15:33, modifié le 22 mars 2018 à 15:33

Par: Stéphanie Collin

Les arbitres dans la ligue de hockey mineur en Gaspésie se font de moins en moins nombreux. Les insultes reçues dans les arénas en sont principalement la cause. Plusieurs jeunes arbitres ne supportent pas la grogne des parents qui assistent aux parties.

«Les arbitres ne sont plus respectés. Avant, on arbitrait pour les jeunes. Maintenant, on arbitre pour les adultes dans les estrades» dit d’emblée Rodrigue Moreau, chef arbitre en Gaspésie.

Insultes, affronts et intimidation sont choses courantes dans les arénas du Québec. La Gaspésie ne fait pas exception.

«Il y a des fois, j’aimerais ne pas être là. Ce n’est pas évident. Novice, c’est notre plus bel âge, ce sont des jeunes et les parents viennent les voir. C’est le calibre qu’on a le plus de misère avec les arbitres parce qu’ils ne veulent même plus y aller. Ce n’est pas normal, c’est notre relève», raconte Renaud Langlois, président Hockey Gaspésie-Les Îles.

Ils sont de moins en moins à vouloir enfiler leur uniforme vu l’ambiance dans certains arénas.

«Les insultes, il faut que ça rentre dans une oreille et que ça sorte par l’autre. Si ça reste dans le cerveau, on est fini. On vient de perdre cet arbitre-là parce qu’il est frustré…», explique Rodrigue Moreau.

En 3 ans, le nombre d’arbitres dans la ligue est passé de 145 à 90, ce qui pose tout un casse-tête aux organisateurs.

«Quand il y a des fins de semaine soit qu’il y a un tournoi ou des parties, des fois on manque d’arbitres et on est obligé d’annuler des parties. Ce sont les jeunes qui en subissent les conséquences», mentionne le président d’Hockey Gaspésie-Les Îles.

Au dernier tournoi Novice Atome à Gaspé en février, un partisan a lancé une gourde sur la patinoire à l’intention d’un arbitre.

«Il [l’arbitre présent] ne punissait pas parce qu’il avait peur. Il avait peur qu’après le match, que le parent l’affronte […] Les jeunes ne viennent pas ici pour avoir du chialage pour 10 et 16 piasses…», stipule Rodrigue Moreau.

Le recrutement et la hausse des salaires des arbitres sont des dossiers qui occuperont Hockey Gaspésie-Les Îles dans les prochains mois.