Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Propos contre le port du masque, la présidente de la Chambre de commerce de Saint-Quentin démissionne

Publié le 10 février 2022 à 16:46, modifié le 10 février 2022 à 17:30

Par: Mickael Robitaille

Les mesures sanitaires continuent de diviser. La présidente de la chambre de commerce de Saint-Quentin a dû récemment quitter son poste. Elle a démissionné, après avoir tenu des propos contre le port du masque obligatoire.

Cynthia Blanchette Frees occupait le poste de présidente depuis près d’un an et demi, de façon bénévole. Sa publication sur les réseaux sociaux a mis les autres membres mal à l’aise.  «C’est pas le fait que j’ai affiché sur Facebook qui fait la différence. C’était plus le fait que j’ai un chapeau, que j’avais un chapeau de, un rôle de titre de présidente qui représente des membres.» , déclare Cynthia Blanchette Frees.

La femme de Saint Quentin a sursauté lorsque des agents de la GRC l’ont contactée suite à une plainte.  «Il y a  eu un dossier d’ouvert. La GRC a communiqué à la municipalité. La municipalité ont planifié une rencontre avec les membres du conseil d’administration sans même que j’en sois informé.»

La femme souhaite être le porte-voix de tous ceux qui ont peur de s’exprimer. «Il y a beaucoup d’entreprises, beaucoup de gens qui souffrent, parce qu’ils sont lié à ne pas pouvoir s’exprimer. Peur de ci ou peur de ça. Même tout simplement peur de perdre de la clientèle.»

Elle a reçu par la suite des messages haineux, mais aussi beaucoup de soutien.  «Il y a des gens qui ont perdu leur emploi parce qu’ils n’ont pas les mêmes convictions que leur employeur. Il y a des histoires d’horreur.» , ajoute Madame Blanchette Frees.

Tout comme elle, plusieurs se réjouissent de la possible levée de toutes les mesures…mais demeurent prudents. « Il peut arriver bien des affaires avant d’en arriver là. Le mois de mars n’est pas passé. Ça fait 5 fois qu’on tombe là-dedans, jamais 5 sans 6, je ne sais pas ! » déclare un résident d’Edmundston.

Les restaurateurs et les gyms, qui pourront rouvrir à pleine capacité avec la phase 1, ne veulent plus revenir en arrière.

«On trouve ça vraiment encourageant, c’est le fun pour nos membres. C’est des belles nouvelles, on attendait ça depuis un certain moment, on voit que les efforts ont été donnés. C’est le fun que ça paye en ce moment. » , déclare Gabriel Hébert du Sparta Progression Gym à Edmundston.

« Moi c’est sûr que je referme plus. C’est fini, c’est vraiment fini je ne referme plus parce qu’on n’a même pas eu d’aide du gouvernement provincial. » explique Carole Boutot, propriétaire du Snack Bar chez Caro à Edmundston.