Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Port de Cacouna : le tonnage a augmenté de 41% en 2022

Publié le 24 janvier 2023 à 17:36, modifié le 24 janvier 2023 à 17:36

Par: Marie-Helene Chartrand

Les indicateurs sont au vert pour le port de Gros-Cacouna où l’activité économique a connu un regain en 2022.

« Le port de Gros-Cacouna est sous-estimé par rapport à l’importance qu’il a pour l’économie de la région », affirme la  présidente-directrice générale de la Société portuaire du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie (SPBSG).

Le tonnage de marchandises  manipulées au port Gros-Cacouna a augmenté de 41% en 2022 par rapport à l’année précédente.

« Souvent ce qu’on va regarder à Gros-Cacouna c’est le nombre de navires mais ce n’est pas nécessairement le nombre de navires qui est important c’est, en fait ce qui nous permet de voir s’il y a une évolution au port de Gros-Cacouna c’est le tonnage de marchandise qui est transbordée », explique Anne Dupéré.

« Ça peut être un navire par semaine, par deux semaines, et c’est une activité importante parce que ce sont de gros volumes dans ces navires-là. », indique la directrice générale, Centre local de développement (CLD) de la région de Rivière-du-Loup, Marie-Josée Huot.

Le port de Gros-Cacouna tire son épingle du jeu grâce à certains avantages dont sa grande surface d’entreposage, la proximité de l’autoroute 20 et son quai en très bon état.

L’année 2022 a notamment été marquée par le projet d’usine de fabrication de granules de bois du Groupe Lebel.

« C’est sûr que Groupe Lebel c’est fantastique d’avoir cette entreprise-là », s’exclame la mairesse de Cacouna, Suzanne

Réhaume. « C’est un exemple de projet qu’on a toujours désiré ans la région », dit Marie-Josée Huot. « On a toujours voulu que l’entreprise locale se développe grâce au port », ajoute-t-elle.

Bien que les infrastructures portuaires permettent une ouverture vers l’international, le pouvoir d’attractivité du port reste régional.

«  Son attractivité n’est pas nécessairement pour attirer une entreprise de l’extérieur à venir s’établir ici, c’est de développer l’entreprise en périphérie du port », affirme la directrice générale du CLD de la région de Rivière-du-Loup.

La Société portuaire compte faire du démarchage auprès des entreprises et les attirer vers Gros-Cacouna grâce à l’espace d’entreposage de 100 000 mètres carrés. Une superficie utilisée en ce moment seulement à 50% de sa capacité. De plus, un projet d’agrandissement du quai serait dans les cartons.

« L’objectif serait de pouvoir accueillir les navires durant la période hivernale pour la réparation des navires, mais à quai », indique la PDG de la SPBSG.

Le port de Gros-Cacouna semble être promis à un bel avenir reste à savoir si la traverse RDL -Saint-Siméon y déménagera ou non. La société des traversiers du Québec devrait rendre sa décision à ce sujet ce printemps.