Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Nouvelles terres protégées proche de Gaspé

Publié le 14 janvier 2019 à 15:04, modifié le 16 janvier 2019 à 07:50

Par: Alexie André Belisle

L’organisme Conservation de la nature Canada annonce l’acquisition de deux nouvelles propriétés afin de protéger plus 26 hectares supplémentaires dans le secteur de Saint-Majorique en Gaspésie.

Ce lien permettra le déplacement de la faune entre le parc national du Forillon et les grandes terres forestières publiques situées plus à l’ouest. Camille Bolduc, chargée de projet pour la Gaspésie à Conservation de la nature Canada, nous explique :

« Nous, en venant protéger, on n’a pas de structure mais simplement par la protection du milieu naturel, on empêche le développement d’infrastructure et c’est ça qui va inviter la faune à traverser la route. S’il y a trop d’infrastructures l’autre côté de la route, l’animal, par exemple le lynx, ne traversera pas, il va rester confiné sur un côté de la péninsule.‍‍‍‍‍‍ »

Les terrains se situent de part et d’autre de la route 197, à 15 km du centre-ville de Gaspé et à 5 km de Rivière-au-Renard. L’organisme permet ainsi la création du plus important corridor écologique protégé de la péninsule de Forillon. Camille Bolduc précise que cette protection est rendue nécessaire entre autres à cause des changements climatiques:

« Si c’est juste des parcelles d’habitat isolées, ça ne leur permet pas de se déplacer concrètement. Donc s’il y a une augmentation des températures avec le climat, et que les espèces veulent migrer plus vers le nord et que c’est tout freiné par le développement domiciliaire ou les routes, ils sont plus pris.  »

On s’attend à ce que ce corridor soit emprunté par une grande diversité d’animaux tels que le lynx du Canada, l’orignal, l’ours noir, le cerf de Virginie, la martre et le renard roux.