Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Nouveau camp, même objectif pour les 3L de Rivière-du-Loup

Publié le 24 septembre 2018 à 16:20, modifié le 25 septembre 2018 à 08:23

Par: Carl Vaillancourt

L’élimination en six rencontres face aux Éperviers de Sorel-Tracy pour la Coupe Vertdure au printemps dernier, a laissé un goût amer pour les joueurs des 3L, eux qui se disent impatients de sauter sur la glace pour cette nouvelle campagne qui s’amorcera le 5 octobre prochain.

Pour le vétéran Marc-André Tourigny, c’est l’occasion également de revenir plus fort et remporter la Coupe en 2019.

« Bien oui, on attendait ce moment-là depuis la game 6 contre Sorel. Je pense que tous les gars qui étaient là l’an passé qui sont là aujourd’hui, l’été a été long. On avait hâte de revenir ici, puis que ça recommence», a-t-il expliqué en entrevue avec CIMT Nouvelles vendredi soir lors de la première pratique du camp d’entraînement.

À sa troisième saison derrière le banc des 3L de Rivière-du-Loup, Simon Turcot, ne cache pas que les nouvelles acquisitions réalisées durant la saison morte lui donnent tous les outils pour atteindre la terre promise.

« Moi je suis content, parce que veut veut pas, c’est comme dans n’importe quoi plus que tu as d’ingrédients, plus que ta soupe va être bonne. Je suis satisfait du travail qui a été fait pendant l’été », a-t-il renchérit.

Après une victoire de 7 à 3 face au Cool FM de St-Georges à Matane samedi soir, le directeur général Karl Boucher croit dur comme fer que son équipe a tout ce qu’il faut pour remporter les grands honneurs en mai prochain.

«Ça va être de voir ceux-là qui ont fait les meilleurs ajouts pour s’améliorer encore plus, mais oui l’équipe à l’heure actuelle, est supérieure de ce qu’on avait à pareille date l’an passé», a-t-il ajouté.

Parmi les nouveaux venus, Gabriel Slight, a fait bonne impression lors de sa première rencontre dans l’uniforme des 3L, lui qui entend jouer un rôle clé avec l’équipe même s’il n’est qu’une recrue.

« Je dois rester dans mes forces, ça toujours été de contribuer un peu offensivement. Mon lancer c’est une de mes forces. Je dois emmener beaucoup de rondelles au filet. On ne se cachera pas qu’à 6 pieds 3, 230 livres, c’est emmener de la robustesse», a-t-il mentionné lors d’un entretien téléphonique lundi matin.

Les Éperviers de Sorel-Tracy seront en ville dès 20h vendredi soir pour un autre match préparatoire. Une occasion pour les 3L de venger leur échec du printemps.