Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Miser sur les produits marins d’ici

Publié le 11 juin 2019 à 17:15, modifié le 12 juin 2019 à 08:18

Par: Ezra Belotte-Cousineau

Comment repérer les produits marins gaspésiens dans nos poissonneries? Les consommateurs veulent de plus en plus connaître la provenance de leur alimentation et « l’achat local » est une tendance grandissante. À la demande des pêcheurs,  Gaspésie Gourmande, avec le soutien du MAPAQ, propose une solution simple et efficace qui s’est mise en branle mardi.

« De plus en plus, c’est une tendance. Les gens veulent savoir ce qu’ils mangent, et ils sont fiers de leur coin de pays. Et puis on a des bons produits en Gaspésie. Ça vaut la peine de les faire connaître», nous lance le propriétaire de Raymer Aquaculture, Raynald Mercier.

L’achat local. Ce n’est plus maintenant qu’une idée en l’air, c’est une vraie tendance qui pousse les commerçants à adapter leurs étalages aux demandes de plus en plus fréquentes de leurs clients pour des produits locaux.

« Gaspésie Gourmande Mer, c’est une première collaboration de Gaspésie Gourmande et de l’industrie des pêches cette année, pour vraiment mieux mettre en valeur les produits marins qui sont pêchés, élevés, débarqués, transformés puis vendus ici sur le territoire Gaspésien», nous explique la responsable des communications de Gaspésie Gourmande, Gabrielle Roy.

La solution était simple : l’identification. C’est pourquoi Gaspésie Gourmande Mer a créé une série de logos qui seront apposés sur les étalages afin de bien diriger les clients à la recherche de produits gaspésiens.

« En fait on veut tout simplement les mettre en valeur pour que les clients les retrouvent plus facilement en poissonnerie. Ça s’inscrit beaucoup dans les tendances que sont l’achat local et la traçabilité, qui sont vraiment au cœur des préoccupations de la clientèle. Donc on veut y répondre avec ce projet », poursuit Gabrielle Roy.

L’initiative a été lancée directement par l’industrie des pêches avec le support du ministère de l’Agriculture, Pêcheries et Alimentation du Québec, qui a participé financièrement au projet. La consultante en commercialisation Emmanuelle Choquette s’est greffée au projet afin de planifier la mise en place des nouveaux logos.

« Par où on prend ça ? C’est des nouvelles façons de faire, les identifiants dans les épiceries. Donc c’était de voir c’est quoi la meilleure façon d’implanter ça ; comment travailler avec les employés et en usines et en poissonneries, pour avoir des outils qui sont facilement utilisables, qui n’alourdissent pas la tâche dans le commerce de détail », explique Emmanuelle Choquette.

Les identifiants seront installés pour le moment dans 9 poissonneries de la Gaspésie. Dès lors, plus d’excuses pour passer à côté du turbot, de l’omble chevalier, du crabe, du homard et de tous les produits marins bien de chez nous, en Gaspésie.