Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Mise à nu : écrire pour guérir

Publié le 5 août 2019 à 15:29, modifié le 5 août 2019 à 15:29

Par: Louis Laflamme

Un homme de Maria au passé difficile vient de publier un premier ouvrage intitulé « Mise à nu ». Gaby Lapointe, âgé de 72 ans, revient sur les blessures de son enfance dans ce récit de 160 pages. Une manière pour lui de se libérer, mais surtout de lancer un message d’espoir à qui veut bien l’entendre.

« Un moment donné, il y a quelqu’un qui m’a dit, quand t’écris des choses, tu te libères », se rappelle Gaby Lapointe.

Abus sexuels, idées noires, violence verbale et physique. Gaby Lapointe n’a pas peur des mots quand il revient sur son passé difficile.

« J’ai commencé en 1969-1970. Après ça, j’ai arrêté. Un moment donné, à chaque dépression que je faisais, je réglais une partie du problème. Mais je ne réglais pas tout », admet-il.

Le cumul de tous ses écrits a donné naissance à « Mise à nu, les blessures de l’enfance ». Un ouvrage signé et édité par Gaby Lapointe.

« C’est plus facile d’être nu, des fois, devant quelqu’un parce qu’on s’habille d’idées, on s’habille de rêve, on s’habille d’un paquet de choses, pour oublier. On est habillé, on est caché. Tu te mets un masque dans la face. Tu deviens une autre personne. Tu te déguises. Mais quand tu comptes des choses qui ne sont pas faciles, moi je me dis, il faut que je me mette à nu », explique de Maria.

L’écriture a été une partie intégrante du cheminement de Gaby Lapointe. Son projet de livre a changé sa vision des choses.

« Il y a des gens qui me disent que je ne suis pas le même. Je m’en rends compte. Je ne suis pas parfait, je ne suis pas guéri complètement. Mais, avec mes trois choses que je me dis; positif, vivre dans le présent et relaxer, ça, depuis deux ans, ça m’a fait voir la vie autrement », ajoute Gaby Lapointe.

Pour se libérer de la lourdeur de son passé, mais surtout pour lancer un message d’espoir.

« – Si je vous demande, ce serait quoi la principale chose que quelqu’un retiendrait après avoir lu votre ouvrage, ce serait quoi?

L’espoir. L’espoir dans la vie. De s’occuper de ses enfants. De les protéger. De ne pas cacher », de répondre Gaby Lapointe.

Mise à nu sera bientôt disponible dans quelques pharmacies et librairies de la Baie-des-Chaleurs.

« J’espère que ça va aider au moins une personne. Si ça aide une personne, ma mise à nu aura été payante », conclut-il.