Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Méga vente : des commerçants en colère à La Pocatière

Publié le 29 novembre 2018 à 17:14, modifié le 29 novembre 2018 à 18:28

Par: Marie-Eve Cloutier

Des commerçants de La Pocatière sont en colère. Une méga vente de manteaux d’hiver aura lieu prochainement au Centre Bombardier. Les détaillants ont tout simplement l’impression de se faire couper l’herbe sous le pied.

Des centaines de manteau pour hommes, femmes et enfants seront vendus à l’intérieur de l’édifice municipal du 7 au 9 décembre prochain.  La méga vente, dont la publicité se trouve sur Facebook, dérange les commerces locaux.

« Le 5000$ que je n’aurai pas cette fin de semaine là, ça m’écœure un peu », lance spontanément Caroline Lizotte, gérante à la boutique Le Pentagone, située dans le centre commercial.

Pour elle, la tenue d’un évènement de liquidation comme celui-ci est un non-sens.

« Ils sont venus deux fois à Rimouski. Et les deux fois, il y a eu une chute des ventes drastique dans les commerces. C’est prouvé, ce n’est pas juste des paroles en l’air », mentionne Mme Lizotte.

Les copropriétaires de la boutique Duo Mode & Déco sont du même avis.

« On apprend que du monde de l’extérieur qui vient faire une méga vente au Centre Bombardier. Personnellement, je trouve ça complètement ridicule », indique Johanne Bernier.

« Surtout que les Fêtes, c’est vraiment une grosse période pour nous, les commerces », ajoute Linda Pelletier.

Faire rouler l’économie d’ici

« Malheureusement, c’est de l’argent qui va sortir du milieu, qui va profiter aux gens de l’extérieur au lieu de faire profiter des gens d’ici », se désole Marc Dionne, propriétaire de la boutique de vêtements pour homme L’Échiquier, qui a pignon sur la 4e Avenue.

La vente de manteau d’hiver représente 15 à 20 % de son chiffre d’affaire. Le commerçant envisage lui aussi une perte de revenus pour cette fin de semaine. Marc Dionne met également en garde les consommateurs.

« Ces méga liquidateurs, ce qu’ils font, c’est qu’ils achètent des fonds d’entrepôt avec items parfois défectueux. Ils payent un prix minime pour les revendre à très bas prix. Puis, c’est le consommateur qui va en payer le prix, car il va se retrouver avec un produit de moins bonne qualité. »

Une simple location

Pour plusieurs propriétaires de commerce, il n’est pas logique, en tant que payeur de taxes, qu’une compagnie de l’extérieur de la région vienne s’installer au Centre Bombardier, qui appartient à la ville, afin de réaliser des ventes de feu.

De son côté, la ville se défend d’avoir voulu nuire à ses commerçants.

« On comprend les préoccupations des gens, il faut le dire. Mais, on a aussi des responsabilités face à nos citoyens et il faut faire des activités au Centre Bombardier. Alors souvent, on accepte les demandes des gens qui veulent louer la salle », fait valoir Louise Lacoursière, conseillère aux communication à la Ville de La Pocatière, qui précise que la salle a été loué à une compagnie à numéro.

Elle invite plutôt les commerçant à y voir une opportunité.

« Si j’étais un commerçant, j’essaierais de voir comment je peux attirer les gens qui vont aller là, voir comment je peux les attirer sur la 4e avenue ou au centre commercial », donne en exemple la conseillère.

La Ville n’a pas l’intention d’annuler la méga vente prévue dans un peu plus d’une semaine. Elle indique cependant vouloir se pencher sur ce type d’évènement à l’avenir.