Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Louisette Langlois conteste sa suspension

Publié le 20 janvier 2021 à 17:21, modifié le 21 janvier 2021 à 08:06

Par: Louis-Philippe Arsenault

Nouveau chapitre dans le dossier de la mairesse de Chandler en commission municipale. Louisette Langlois conteste les décisions de la juge. Elle demande entre-autre l’annulation de sa sanction.

Madame Langlois est suspendue sans salaire de ses fonctions de mairesse depuis le 11 janvier et pour une période de 6 mois. Son avocat Me Caza a déposé une requête pour casser les décisions d’octobre et de décembre dernier de la juge Sandra Bilodeau de la commission municipale. Le cabinet d’avocats n’était pas en mesure de commenter et donc d’expliquer pourquoi ils font toutes ces démarches. D’abord le refus de la demande d’arrêt des procédures, la contestation d’avis d’audience sur sanction et la sanction de suspension. Le dossier sera entendu le 12 février prochain à Montréal. Entre-temps, lundi, la mairesse demandera un sursis sur sa sanction, le temps que la cour rende sa décision. La commission municipale entend contester cette requête.

La pro-maire Bruno-Pierre Godbout se dit déçu et appréhende ce nouvel épisode qui pourrait une fois de plus couter cher aux contribuables.

« C’est certain qu’on est déçu, on sentait un vent de dynamisme et de changement depuis les deux dernières semaines, on a déposé beaucoup de projets de développement cette semaine, malheureusement avec les futurs frais d’honoraires d’avocat on va devoir faire des choix au niveau des investissements », déplore-t-il.

À ce jour, les frais pour les procédures totalisent près de 200 mille dollars. À majorité, le conseil municipal de Chandler réclame ce montant à Louisette Langlois. Une firme d’avocat a été mandatée à ce sujet.