Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

L’objectif de vaccination est presque atteint au Nouveau-Brunswick

Publié le 10 juin 2021 à 15:44, modifié le 10 juin 2021 à 15:44

Par: Derek Dubé

Le Nouveau-Brunswick tente toujours d’atteindre son objectif de vacciner 75% de sa population avant d’alléger certaines mesures sanitaires. Des résidents d’un foyer de soins à Bas-Caraquet ont tenu à lancer un message à la population.

En date de jeudi, c’est 72,8% de la population, soit plus de 504 000 personnes qui ont reçu une première dose du vaccin contre la Covid-19. Seulement 2,2 % sont nécessaire pour atteindre l’objectif de la province.

« Si vous avez 12 ans, 20 ans, etc. C’est vraiment la seule façon qu’on peut se protéger contre les symptômes sévères, contre les hospitalisations, contre les admissions aux soins intensifs et les décès » indique la médecin-hygiéniste en chef, la Dre Jennifer Russell.

Dre Jennifer Russell invite les Néo-Brunswickois à passer le message. Ce que les 48 aînés de la Résidence Aux Douces Marées ont fait par l’entremise d’affiches. Plusieurs messages ont été publiés sur la page Facebook de l’établissement, afin d’inciter les citoyens à recevoir le vaccin.

« Ça faisait une semaine que j’avais cette idée. J’ai commencé à donner des idées et quand les résidents passaient, ils disaient c’est quoi tu as hâte de faire après la pandémie et ils nous donnaient des idées » explique Nathalie Patrice, directrice de la Résidence Aux Douces Marées de Bas-Caraquet.

« N’importe quelle façon qu’on peut encourager toutes les personnes à se faire vacciner, c’est ce dont on a besoin à ce moment-ci » ajoute Dre Russell.

Certaines écoles de la province, dont trois dans la région de Bathurst, ont transporté les élèves vers des cliniques de vaccination pour ceux désirant obtenir leur première dose.

« Ça sera intéressant de voir combien d’élèves se sont prévalus de ce service, mais jusqu’à présent, je n’anticipe pas une réponse si grande, il semblerait une bonne partie des étudiants qui sont vaccinés » mentionne le directeur général du District scolaire francophone Nord-Est, Marc Pelletier.

D’autres établissements scolaires seraient intéressés à offrir ce service.

« On est aussi en train d’organiser cette campagne dans la région de Néguac et il y a des possibilités pour la région de Campbellton » a précisé Marc Pelletier

Nathalie Patrice espère que son idée portera ses fruits.

« Si on gagne au moins une personne de plus qui se fait vacciner avec notre message, bien on aura fait notre bonne action de la semaine. »