Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Lettre ouverte : Bernard Généreux réplique à Hugo Latulippe

Publié le 9 novembre 2019 à 10:45, modifié le 9 novembre 2019 à 13:57

Par: Raphael Brouillette

Les élections sont terminées depuis près de trois semaines mais les candidats dans Montmagny-L’Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup eux, en ont encore long à se dire! Le député conservateur Bernard Généreux a décidé de répliquer à la lettre ouverte du candidat néo-démocrate Hugo Latulippe publiée la semaine dernière dans La Presse.

Ce dernier s’adressait à une jeune électrice de 21 ans, Simone, qui l’avait appuyé dans sa campagne. Latulippe s’en ai pris au Parti conservateur et à ses électeurs, remettant en question leur niveau de scolarité.

À l’échelle de l’Occident, l’adhésion des gens moins scolarisés à des véhicules politiques conservateurs qui promettent perpétuellement de réduire les impôts — et donc forcément de réduire les services et leur universalité — est un mystère pour beaucoup de politologues.

Il en a même profité pour tirer à boulets rouges sur le Bloc québécois

Plus inquiétant, le Bloc semble attirer des xénophobes dans ses rangs. Il tolère désormais des candidats qui ont tenu des propos racistes par le passé.

Or, le conservateur Bernard Généreux  ne semble pas avoir apprécié cette lettre. Il a envoyé sa réponse aux médias locaux vendredi après-midi. Il se dit surpris du ton employé par Latullipe. Il condamne aussi que le candidat défait s’en prenne au niveau de scolarité des électeurs conservateurs.

En mentionnant voir dans les gens de notre comté un problème général d’éducation et des gens moins scolarisés, comment ne pas y voir un réel jugement du choix de l’autre? Des jeunes et des moins jeunes ont voté pour moi, et pour d’autres, pour des raisons qui leur appartiennent. Certes, on peut en discuter. Mais en juger?

Il rappelle dans sa lettre qu’il a un Diplôme d’études professionnelles et que ça ne fait pas de lui quelqu’un de sous-scolarisé

Comme je l’ai dit souvent, j’ai un Diplôme d’études professionnelles en débosselage. Je suis depuis toujours, un entrepreneur. Ça ne fait pas de moi quelqu’un qui manque d’éducation ou de sous-scolarisé.  Je préfère avoir une approche humaine d’abord et avant tout.

Rencontré par l’équipe de CIMT Nouvelles le soir de sa défaite, le cinéaste avait refusé de s’adresser à la caméra, consterné que les électeurs aient élu un conservateur, encore une fois.

 

Lettre de Bernard Généreux :

Par où commencer?  Quelle ne fut pas ma surprise de lire le texte d’Hugo Latulippe dans La Presse au sujet de la dernière élection où il était candidat du NPD dans Montmagny—L’Islet—Kamouraska—Rivière-du-Loup.

Effet de surprise parce que le ton de sa missive à Simone, une jeune électrice, était pour le moins… surprenant! Il y a partagé son avis quant aux résultats de l’élection 2019. En effet, plus de 20 000 personnes à travers tout le territoire ont voté pour moi et 3 400 pour lui.  Il a mentionné y voir un problème général d’éducation chez vous, les électeurs de notre circonscription!

Que dire?

J’ai appris que la première qualité d’un futur politicien est de reconnaître que nous ne détenons pas la vérité absolue et qu’en démocratie, l’électeur a toujours raison, que nous soyons d’accord ou non.

Le respect des électeurs et des idées de nos compétiteurs est primordial en politique. En mentionnant voir dans les gens de notre comté un problème général d’éducation et des gens moins scolarisés, comment ne pas y voir un réel jugement du choix de l’autre? Des jeunes et des moins jeunes ont voté pour moi, et pour d’autres, pour des raisons qui leur appartiennent. Certes, on peut en discuter. Mais en juger?

Les électeurs du comté que je représente à Ottawa sont TOUS éduqués, instruits, intelligents, en plus d’êtres des gens accueillants, vaillants, avec le cœur sur la main et qui, à leur façon, contribuent merveilleusement à leur communauté.

Mes mots ne sont pas parfaits, je ne le suis pas non plus. Comme je l’ai dit souvent, j’ai un Diplôme d’études professionnelles en débosselage. Je suis depuis toujours, un entrepreneur. Ça ne fait pas de moi quelqu’un qui manque d’éducation ou de sous-scolarisé.  Je préfère avoir une approche humaine d’abord et avant tout.

Peut-être est-ce pour ça finalement que les citoyens de MLKRDL m’ont choisi? Quelqu’un qui leur ressemble au fond… et qui en est fier!

En tout respect,

Bernard Généreux, député (Parti conservateur du Canada)

Montmagny—L’Islet—Kamouraska—Rivière-du-Loup