Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Les vrais 3L sont ressortis trop peu trop tard

Publié le 1 avril 2019 à 18:31, modifié le 1 avril 2019 à 18:31

Par: Vincent Lanoie

Les 3L ont tout donné en fin de semaine, malgré tout, ils ont vu leur saison prendre fin abruptement hier à Edmundston. Les Louperivois en ont fait voir de toutes les couleurs à leurs partisans ce week-end. Vendredi à Jonquière, Rivière-du-Loup a fait preuve de caractère en l’emportant 4 à 1. Hier après-midi, les Marquis ont obtenu leur laissez-passer pour le prochain tour avec une victoire au compte de 3 à 2 en prolongation dans un match haut en émotions.

Ça aura pris cinq matchs de série avant de voir les 3L jouer selon leur propre identité. Les Louperivois entamaient la fin de semaine avec la mission de remporter deux matchs sans lendemain. Vendredi à Jonquière, les hommes de Simon Turcot ont retrouvé leurs repères, afin de provoquer la tenue d’un match ultime.

Hier à Edmundston, les 3L et les Marquis se sont livrés une vraie bataille remplie de rebondissements. En retard par un but dans la dernière minute du troisième vingt, Rivière-du-Loup a réalisé l’impossible.

Marc-André Tourigny a envoyé les deux équipes en temps supplémentaire. Lors de cette période, les 3L ont eu leurs chances, mais c’est finalement les Marquis qui ont été plus opportunistes.

«On aurait pas été supposé de se rendre dans le 2 de 3. C’est une multitude de petites choses qui deviennent de grandes choses en séries éliminatoires donc tu perds les parties. Tu finis ta saison au mois de mars, on se fera pas de cachettes, sans que c’est ce qu’on méritait, en jouant de cette manière-là, c’était certain qu’un moment donné on se tirait dans le pied», a raconté la capitaine des 3L, Jean-Philip Chabot.

«On avait la solution, c’est pour cela que c’est encore plus une défaite crève-cœur, ça fait mal. On était sur le bon chemin, on était revenu de l’arrière en fin de 3e période. Je pense que c’est juste décevant de voir cette tournure-là surtout avec la saison qu’on a connue», a souligné l’attaquant Janick Asselin.

Il s’agissait fort probablement du dernier match de l’entraîneur-chef Simon Turcot à la barre de l’équipe.

«Je vais passer à autre chose, j’ai bien aimé ça, mais ce n’est pas une décision définitive. En bout de ligne, je vais parler aux gens de l’organisation que je respecte beaucoup, mais je crois pas être de retour», souligne Turcot qui a confirmé lundi en fin d’après-midi qui ne serait pas de retour avec l’organisation louperivoise la saison prochaine.

Ayant mentionné en début de campagne qu’il pourrait prendre sa retraite à la fin de la saison, le joueur le plus utile dans le circuit doit réfléchir avant de prendre une décision.

«Il faut que je prenne du temps pour soigner mes bobos. Je sens que j’ai tout donné dans les séries et durant la saison comme tous les gars ici. Je ne peux pas penser à ça présentement», a expliqué Maxime Villemaire.

On vous présentera demain d’autres réactions sur le bilan de la saison.