Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Les parcs éoliens sont une mine d’or pour les MRC du Bas-Saint-Laurent

Publié le 3 janvier 2019 à 16:30, modifié le 3 janvier 2019 à 16:39

Par: Carl Vaillancourt

Les parcs éoliens de nos régions ont connu une année faste. Les revenus sont en hausse et les profits coulent à flots dans les coffres des municipalités.

À peine un an après son inauguration, le parc éolien Nicolas-Riou fonctionne à plein régime. Les profits s’accumulent à un rythme effréné. À eux seuls, les parcs Nicolas-Riou et Roncevaux ont surpassé les prévisions de 300 000$.

« On arrive à un peu plus de 1M$ de bénéfices, alors qu’on avait dans nos prévisions initiales identifié que ce serait environ 740 000$», a expliqué le président de la Régie intermunicipale de l’énergie du Bas-Saint-Laurent, Michel Lagacé.

Ces surplus qui n’étaient pas prévus permettront de financer des initiatives autant sociales qu’économiques. Sans ces retombées, le soutien serait limité pour des causes comme la Maison de soins palliatifs du KRTB.

« Pour assurer notre mission, notre survie, il avait été demandé à la MRC de verser 105 000$, donc 35 000$ annuel pendant trois ans, c’est ce qu’on a fait», a ajouté Michel Lagacé.

Avec les revenus éoliens, les municipalités peuvent investir dans le développement de projets et le maintien des infrastructures.

« On a investi des millions de dollars qui ont rapporté depuis ce temps-là en terme de développement social et développement économique des dividendes extraordinaires», a expliqué le préfet de la MRC des Basques, Bertin Denis.

Le projet a même permis d’ajouter près d’une dizaine de nouveaux résidents avec des revenus au-dessus de la moyenne régionale.

« Ce n’est pas des emplois à 15$ de l’heure, ce sont des emplois à 30$ de l’heure, 20 à 30, presque 35$ de l’heure. Il y a 10 personnes, il y en a 9 qui se sont installés dans les Basques. Nous on applaudit», a-t-il renchérit.

À elle seule, la MRC de Rivière-du-Loup comptera cette année sur un chèque de près de 3 M$ provenant du développement éolien. Outre les revenus des parcs éoliens Nicolas-Riou et Roncevaux, celui de Denonville situé dans les municipalités de Saint-Paul-de-la-Croix et Saint-Épiphane, a généré environ 2 M$ entre le 1er octobre 2017 et le 30 septembre 2018.

Une partie des fonds permettra la réfection des deux écocentres. Les coûts estimés s’élèvent à 1,3 M$.