Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Les 3L font honneur à Claude Landry avec une écrasante victoire face aux Éperviers

Publié le 8 février 2019 à 23:49, modifié le 9 février 2019 à 08:28

Par: Vincent Lanoie

Les 3L de Rivière-du-Loup ont signé un deuxième gain en deux soirs face aux Éperviers de Sorel-Tracy, mais cette fois-ci au compte 6 à 0 au Centre Premier Tech.

Au premier vingt, les deux équipes jouent du hockey très hermétique. La meilleure chance de la période appartient à l’attaquant Maxime Villemaire, qui passe près de déjouer Karel St-Laurent lors d’un désavantage numérique.

En 2e période, les 3L connaissent probablement leur meilleure période de la saison, alors qu’ils vont inscrire cinq buts sans riposte. Tout d’abord, Louick Marcotte brise l’égalité d’un bon tir, alors qu’il se trouvait seul devant Karel St-Laurent. Quelques instants plus tard, Janick Asselin repère Michaël Rhéaume qui s’était isolé derrière la défensive des Éperviers. Rhéaume marque d’un tir du revers dans le haut du filet. Asselin ajoute un 3e but à son équipe, alors qu’il saute sur une rondelle libre et décoche un puissant tir pour tromper la vigilance du portier de Sorel-Tracy. Asselin fait encore parler de lui pour les bonnes raisons quand il repère le bâton de Dominic Beauchemin qui parvient à faire dévier son tir passe entre les jambes de St-Laurent. Par la suite, alors qu’une escarmouche survient entre Maxime Villemaire et Samuel Carrier, le capitaine des Sorelois, Adam Bourque, saute sur la glace pour s’en prendre à Villemaire. Bourque est automatiquement expulsé de la partie. Le numéro 24 des 3L est justement celui qui réussit à marquer le 5e et dernier but de la période de son équipe avec l’avantage d’un homme.

Au dernier vingt, les 3L ajoutent un sixième but à leur fiche. Jonathan Bellemare fait mal paraître Karel St-Laurent qui est battu d’un faible tir entre les jambes. Les 3L signent une 4e victoire de suite et s’approchent à cinq points du premier rang au classement détenu par l’Assurancia. Depuis le 1er décembre, Rivière-du-Loup a amassé 27 points sur une possibilité de 34. Janick Asselin termine le match avec une récolte d’un but et trois passes. Le gardien Guillaume Decelles se mérite son premier jeu blanc de la saison avec une performance de 26 arrêts.

«On regarde en avant.  Devant nous-autres c’est Thetford Mines et on regarde en avant de nous-autres.  Honnêtement, il va peut-être manquer de temps. On pourrait se rappeler des choses qui se sont passées dans l’année, mais une saison c’est un marathon et les séries, c’est un sprint. On regarde en avant et on veut se rapprocher le plus possible de la première position», a souligné le pilote des 3L, Simon Turcot.

«C’est mission accomplie, on a fait les petits détails qu’on devait faire. On est venus jouer une bonne partie de hockey. Claude Landry était là en plus pour nous faire un bon discours avant le match. Encore une fois, les partisans nous ont donnés des ailes», a raconté, Maxime Villemaire.

«Moi et Corriveau on s’entend super bien. On se motive les deux ensembles, puis quand on a une chance, on se souhaite le mieux l’un et l’autre. Ça démontre la bonne chimie de l’équipe et c’est très plaisant», a mentionné l’attaquant Dominic Beauchemin sur la bataille amicale à l’interne avec Raphaël Corriveau pour obtenir sa place sur le 4e trio de l’équipe.

«C’était une fin de semaine importante, on avait un match en main sur Sorel-Tracy. Ils nous suivaient au classement, c’était assez serré. On vient de prouver qu’on était une bonne équipe et qu’on va être dur à battre», a expliqué le gardien victorieux, Guillaume Decelles.

Hommage à Claude Landry

Claude Landry a reçu une belle ovation de la part des 1313 personnes présentes au Centre Premier Tech. L’un des trois bâtisseurs des 3L en 1975 était en compagnie de quelques anciens membres de l’équipe durant ses premières années d’existence. Une soirée remplie d’émotions pour l’homme de 81 ans.

«Je suis très ému et très content. Je remercie le créateur d’être encore ici pour avoir pu effectuer cette mise en jeu, merci beaucoup», a souligné avec beaucoup d’émotions, Claude Landry, tout juste après avoir effectué la mise au jeu.