Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Les 3L entament la nouvelle année sur une note positive

Publié le 4 janvier 2020 à 00:22, modifié le 4 janvier 2020 à 00:22

Par: Vincent Lanoie

Les 3L de Rivière-du-Loup ont remporté un 10e match cette saison en défaisant les Marquis de Jonquière au compte de 5-4 vendredi soir en prolongation au Centre Premier Tech.

Au premier vingt, Loïc Lacasse fait sentir sa présence dans ce match. En effectuant un arrêt, le cerbère des 3L perd son bâton et l’une de ses jambières semblent se détacher, mais ça ne l’empêche pas de fermer la porte aux attaques des Marquis. Le vétéran ne peut toutefois rien faire quelques instants plus tard quand il voit Jean-Simon Allard lui servir une belle feinte pour marquer un premier but dans ce duel. Les hommes de Benoît Laporte parviennent à répliquer sur leur premier jeu de puissance. Philippe Charbonneau remet le disque vers le devant du filet et Michaël Rhéaume en profite pour ramener tout le monde à la case départ.

En 2e période, tôt dans l’engagement, Philippe Charbonneau connaît toute une séquence, qui va mener au but de Raphaël Corriveau. L’attaquant va sauter sur le retour de lancer de Charbonneau pour donner les devants aux 3L pour la première fois dans le match. Les Louperivois ne s’arrêtent pas là. Un peu plus d’une minute plus tard, Marc-Anthony Therrien va servir une passe parfaite à Simon Chevrier qui n’a qu’à faire dévier le disque derrière Cédrick Desjardins. Les Bas-Laurentiens sont toutefois indisciplinés par la suite. Les Marquis vont sauter sur l’occasion pour marquer deux fois avec l’avantage d’un homme et créer l’égalité 3-3. Avec quelques secondes à faire à la période, avec l’avantage d’un homme, Jean-Philip Chabot va converger vers le filet et est puni sur la séquence pour obstruction sur Desjardins. Pourtant, on peut voir sur la reprise que le cerbère des Marquis semble avoir quelque peu joué la comédie.

Le début de la 3e période se joue donc à 4 contre 4. Dès la première minute, Philippe Paradis s’inscrit à la marque d’un tir parfait dans la lucarne. Évoluant à seulement cinq arrières pour ce match, les 3L perdent ensuite les services du défenseur Philippe Charbonneau qui est expulsé pour contact avec le genou. Avec quelques minutes à faire, Chabot redonne espoir à ses coéquipiers en marquant un but alors que la rondelle avait tout juste franchi la ligne rouge avant que le filet se déplace. Dans les dernières secondes, l’attaque louperivoise voit le portier de Jonquière effectuer deux arrêts clés pour envoyer tout le monde en prolongation.

À l’instant que la rondelle touche la glace, les deux équipes ne perdent pas de temps avant de se mettre en marche. Les Marquis obtiennent la première chance, mais ne peuvent capitaliser et l’attaque se transporte à l’autre bout. Marc-André Tourigny va servir une passe précise à Michael Ward qui donne la victoire aux siens d’un tir sur réception.

«Je suis très fier et il y a beaucoup de gens à Rivière-du-Loup qui le sont. En ce moment, on se bat avec l’adversité avec nos joueurs blessés et les gros joueurs qui nous manquent à l’attaque et en défensive. Les joueurs qui viennent remplacer font la job. Je pense que c’est comme ça qu’on bâtit les équipes gagnantes, dans l’adversité et c’est de bonne augure pour le reste de la saison», a raconté Jean-Philip Chabot.

«On était cinq défenseurs et on est tombé à quatre arrières. De plus, c’est une équipe joue assez physique donc j’ai dit félicitations aux défenseurs et au gardien ce soir. Je pense qu’ils ont joué une grosse partie. Je suis content pour Ward, des fois on est dur avec lui, parce qu’il prend des risques offensivement. Ce but va lui faire du bien à la confiance», a souligné le pilote des 3L Benoît Laporte.

«On n’a pas le plus gros alignement, il nous manque beaucoup de gars, mais on trouve le moyen de gagner. Les gars ont du caractère et du coeur. Honnêtement, c’est ce qui nous définit comme équipe», a expliqué Michael Ward qui a amassé 1 but et 2 passes dans la victoire.

«On s’était dit au début de la partie qu’il ne fallait pas prendre de punition, parce que c’est leur avantage numérique qui est bon. En 2e période, on s’est tiré dans le pied. On a toutefois réussi à faire ce qu’il fallait pour gagner et avoir le deux points», a raconté Loïc Lacasse qui a terminé le match avec 32 arrêts.

Les 3L joueront leur prochain match samedi face au COOL-FM à Saint-Georges.