Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Le retour du train Océan souhaité au N.-B.

Publié le 17 juin 2021 à 15:58, modifié le 17 juin 2021 à 15:58

Par: Derek Dubé

Avec l’ouverture de la frontière néo-brunswickoise, des acteurs du nord de la province estiment que le train Océan doit reprendre du service rapidement. Le trajet, qui relie Halifax à Montréal, représente un service important pour les communautés.

Le trajet du train Océan entre Montréal et Halifax    est interrompu en raison des restrictions sanitaires depuis mars 2020. Maintenant, avec l’assouplissement des mesures à la frontière, plusieurs réclament le retour du service ferroviaire.

« D’ici l’automne, ça serait plaisant de voir le retour de VIA Rail dans notre région. C’est un service nécessaire » mentionne le député provincial de Restigouche-Chaleur, Daniel Guitard.

« C’est une composante de grande importance pour la population du nord du Nouveau-Brunswick. Puis évidemment, si on regarde aussi le facteur financier, c’est une alternative qui est plus accessible à bien des gens » ajoute le directeur des Communications corporative de la Ville de Bathurst, Luc Foulem

Pour le moment, aucune date n’a été avancée par VIA Rail. Certains députés ont mis de la pression pour que la situation soit réglée le plus rapidement possible.

« Je n’ai pas eu de confirmation d’un côté ou de l’autre. Le ministre nous a dit qu’il allait s’assurer que le transport serait une priorité pour l’Atlantique » explique Pat Finnigan, député fédéral de Miramichi-Grand-Lake.

« J’ai questionné la ministre des Transports et de l’Infrastructure à cet effet et elle m’a dit qu’elle avait des conversations avec VIA Rail » indique Daniel Guitard.

Daniel Guitard invite VIA Rail à proposer des forfaits pour attirer les gens vers ce service.

« Le seul conseil que je peux donner à VIA Rail c’est d’offrir des forfaits voyages. Il y a une multitude de lieux touristiques entre Halifax, Montréal. »

« Il faut qu’ils mettent l’importance du marketing derrière cela. Les gens, s’ils ne le savent pas, qu’il n’y a pas d’horaire publié et que les prix sont plus élevés qu’en avion, c’est certain que les gens ne vont pas le prendre » précise Pat Finnigan.

Pat Finnigan souhaite la collaboration de la population.

« Il ne faut pas dire qu’on n’a plus le service et on va s’organiser. Penser à ce que ça pourrait vous donner et ce qu’on va perdre si on ne l’a pas. »

Par courriel, VIA Rail affirme que le service pourra reprendre lorsque la situation le permettra. D’ailleurs, la société a procédé à des réparations de la locomotive Océan l’année dernière.