Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Le redécoupage de la carte électorale ne fait pas des heureux en Gaspésie

Publié le 2 août 2022 à 16:08, modifié le 2 août 2022 à 16:08

Par: Chad Guénette

La proposition du redécoupage de la carte électorale ne semble convaincre ni les Gaspésiens ni les Madelinots. Si cette redéfinition du paysage politique est entérinée, le territoire s’étendrait presque jusqu’à Matane.

À l’instar de cet enjeu dans la circonscription d’Avignon–La Mitis–Matane–Matapédia, le redécoupage de la carte électorale ne fait pas d’heureux dans Gaspésie-Îles-de-la-Madelaine.

« J’étais estomaqué lorsque j’ai lu les informations qui m’ont été acheminées, affirme la députée fédérale de la Gaspésie-Îles-de-la-Madelaine, Diane Lebouthillier. Pour moi de perdre un comté, on perd une voie politique au niveau du gouvernement fédéral. C’est aussi pour moi une perte de démocratie. »

Avec la refonte du territoire de la circonscription, qui pourrait entrer en vigueur en 2024, l’accès à un député deviendrait de plus en plus compliqué pour les citoyens.

« Le comté devient tellement grand que ça devient difficile d’avoir des contacts autant de la population avec les élus que des élus envers la population, exprime la députée. »

« Déjà que pour un ou une député(e) ça peut être très difficile de couvrir cette énorme circonscription-là, lui ajouter autant de territoire ça devient un non-sens, explique le maire de Gaspé, Daniel Côté. Ça enlève aussi l’accès au ou à la député(e) qu’on a, ça enlève cet accès-là pour les citoyens. »

Et la manière dont le redécoupage est effectué ne plaît pas au maire de Gaspé.

« La manière dont ils le font ce redécoupage-là, on dirait qu’il y a des fonctionnaires quelque part dans une tour, qui ont pris un crayon, qui ont tracé une ligne, à peu près, en disant on va couper-là le comté, puis ça va faire la job, dit le maire de Gaspé. »

Un petit village d’environ 160 habitants, en Gaspésie, ferait maintenant partie du comté de Rimouski, une absurdité selon le maire de Gaspé.

« Le village de l’Ascension-de-Patapédia, le ruisseau Fergusson qui seraient annexés avec la circonscription de Rimouski-Matane, alors que ça fait partie de la Gaspésie, explique M. Côté. Vous voyez c’est un tapon de non-sens. »

L’idéal serait de conserver la carte comme elle est.

« Ce qu’on va demander, c’est le statu quo, qu’on garde ça dans l’état actuel, affirme Mme Lebouthillier. »

« Idéalement, qu’on la conserve telle qu’elle est actuellement, si jamais on devait absolument la modifier pour une raison ou une autre, respectons le territoire de la Gaspésie administrative, respectons le territoire de chacune des MRC, soutient le maire Côté. Ça va être au moins ça de gagner, ce serait le strict minimum. »

Plusieurs préfets de la région se sont entendus pour se positionner contre le redécoupage de la carte électorale. L’audience de la commission de délimitation électorale fédérale aura lieu cet automne.