Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Le passeport vaccinal en vigueur dès demain

Publié le 31 août 2021 à 17:35, modifié le 31 août 2021 à 17:35

Par: Guillaume Cotnoir Lacroix

C’est demain qu’entre en vigueur le passeport vaccinal partout au Québec. Bars, restaurants et salles de spectacle, entre autres, seront maintenant réservés aux citoyens pleinement vaccinés.

Dans les rues de Rivière-du-Loup, mardi matin, plusieurs citoyens avaient déjà obtenu leur code QR, d’autres ne savaient même pas qu’ils en auraient besoin. « J’ai fait ça par téléphone, ça très bien été. Ça prit une dizaine de minutes », explique une personne âgée. Un autre aîné, qui prenait une marche à l’extérieur, ne savait pas qu’il aurait besoin d’un passeport vaccinal. « Je n’ai même pas de téléphone, je n’ai même pas rien de ça », explique-t-il.

Comme cet homme est loin d’être le seul dans cette situation, le CISSS du Bas-Saint-Laurent utilise désormais ses centres de vaccination pour aider les citoyens à obtenir leur passeport vaccinal. « Soit d’imprimer la preuve sous format d’une petite carte, ou carrément tout le document au complet, avec le code QR et le type de vaccin qui a été reçu », précise Murielle Therrien, directrice de la vaccination COVID pour le CISSS du Bas-Saint-Laurent. Les citoyens peuvent également appeler le 1-877-644-4545 pour obtenir des informations.

Des restaurateurs à moitié prêts

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a expliqué en point de presse qu’il revenait d’abord aux commerçants de faire appliquer la loi, et ce, dès demain. La santé publique aura le loisir de faire fermer les établissements récalcitrants, tandis que les policiers seront mis à la disposition des commerçants pour les clients qui refuseront de présenter un passeport vaccinal. Le ministre Dubé a cependant précisé qu’il « ne veut pas se rendre là ». Les pénalités ou fermetures, cependant, ne pourront commencer avant le 15 septembre.

« Les deux prochaines semaines, comme on dit des fois, vont être un peu rock’n’roll. » – Christian Dubé, ministre de la Santé du Québec

Les restaurants et les bars seront forcés, dès demain, de demander le passeport, soit à la table ou à l’entrée. Au restaurant La Cage de Rivière-du-Loup, le directeur Anthony Graham ne se sent pas prêt pour l’arrivée du passeport vaccinal.

« Absolument pas. Moi je trouve qu’il y a un manque d’informations de comment procéder avec plein de choses, manque d’équipements que je n’ai pas encore reçus », explique-t-il, visiblement agacé. Il s’inquiète de la gestion des clients récalcitrants, mais aussi des clients qui viennent de l’extérieur du Québec et qui ne seraient peut-être pas au courant des pratiques du Québec.

Les cantines et les casse-croûtes devront eux aussi ajuster leurs pratiques. Ils n’ont pas l’habitude d’avoir un hôte ou une hôtesse, et ce n’est pas avec le passeport vaccinal que ça va changer.

« Chaque personne (employé) au comptoir va avoir un téléphone fourni par le restaurant ici, pour être en mesure de scanner les codes QR, exiger les pièces d’identité », détaille Michel-André Malenfant, du Casse-Croûte Mini-Putt de Rivière-du-Loup, qui précise que la preuve vaccinale ne sera pas obligatoire pour les commandes à emporter.

Les commerçants espèrent maintenant que des assouplissements, comme une augmentation de leur capacité, viendront après quelques semaines d’utilisation du passeport vaccinal.