Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Le grand retour du classique bal des finissants!

Publié le 23 juin 2022 à 17:48, modifié le 23 juin 2022 à 17:48

Par: Marianne Langlois

C’est la fête ce soir pour les élèves de 5e secondaire du collège Notre-Dame à Rivière-du-Loup. Vers 17h, ils arrivaient à leur bal de finissants. Un moment attendu impatiemment! Les jeunes peuvent enfin célébrer comme avant, pour la première fois depuis le début de la pandémie.

Ces jeunes, fraîchement diplômés revêtiront leurs plus beaux habits ce soir afin de clore en beauté ce grand chapitre. Une journée remplie d’émotions, qui a débuté très tôt: « Je suis vraiment fébrile justement, parce que je suis super contente d’avoir un bal. C’est comme un conte de fée, j’avais vraiment hâte à mon moment.»,  a mentionné, Amy D’Amours, une finissante de l’école secondaire.

En plus des finissants, les parents et certains enseignants seront présents: « Il y a plusieurs évènements à planifier, on attend entre 350 et 400 personnes pour le bal ce soir, mais on pense qu’on est prêts et que ça va bien aller! », a mentionné Mathieu Dionne, responsable au Collège Notre-Dame.

Au total ce sont 98 finissants et finissantes qui sont attendus à l’Hôtel Lévesque afin de souligner la fin de leur secondaire.  Pour ce faire, une préparation laborieuse a été nécessaire…mais pas question de se plaindre, lorsqu’on se compare aux années précédentes:  « Oui, c’est certain qu’on sent une belle fébrilité au niveau de jeunes. On a eu une belle préparation, un comité d’élèves qui nous a supportés, qui nous ont aidés à réaliser l’évènement. », a ajouté monsieur Dionne.

Quelques heures avant le début des festivités, ces adolescentes réalisent la chance qu’elles ont de pouvoir vivre cette soirée avec leurs amis: « Là, je sens vraiment que ça approche, mon maquillage est fait, mes cheveux aussi, j’ai ma robe, j’ai vraiment hâte », a mentionné Amy D’Amours. Sentiment, partagé par sa collègue, Léa Dubé: « C’est excitant, c’est certain qu’on est la première cohorte à pouvoir avoir un bal, donc on se sent privilégiées. », a ajouté la jeune femme.

Les sourires étaient grands lors de leur arrivée sur place. Ne reste plus qu’à leur souhaiter une soirée à la hauteur de leurs attentes, mais en demeurant prudents.