Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Le glamping en vogue dans Charlevoix

Publié le 21 août 2019 à 14:19, modifié le 3 septembre 2019 à 11:45

Par: Eve Beauregard

Contraction des mots glamour et camping, le glamping fait de plus en plus d’adeptes dans la province. Par ses paysages à couper le souffle, Charlevoix est devenue une destination de choix dans ce type de tourisme.

« On a tout pour nous. On est à proximité quand même des grands centres, on n’est pas si loin. En plus, on a le fleuve, les montagnes, une panoplie d’attraits. On a de l’art, de la culture. On est un territoire de compromis où il y a beaucoup d’expériences différentes », explique Jonathan Galarneau, propriétaire de Repère Boréal.

Plusieurs entreprises offrent des options de glamping dans la région. On n’a qu’à penser à Dôme Charlevoix, à Petite-Rivière-Saint-François ou encore à Repère Boréal, aux Éboulements, qui affichent bien souvent complet.

« On est à notre troisième année d’activités qu’on commence présentement et on a une clientèle récurrente. Je pense que jusqu’ici on a gagné notre pari », se réjouit quant à lui Simon Galarneau, également propriétaire de Repère Boréal

Ces habitations attirent des gens de toutes les tranches d’âges. « C’est assez varié, parce qu’en fait, c’est super accessible comme offre. On a autant la clientèle de plein air, qui veut se retrouver en nature et vivre des expériences. Puis on peut autant avoir une clientèle un peu plus âgée, qui est encore une fois à la recherche d’expérience, mais qui a besoin d’un niveau de confort un peu plus élevé », affirme Simon Galarneau .

Des dômes implantés à Baie-Saint-Paul

Baie-Saint-Paul accueillera elle aussi des dômes d’ici l’an prochain. La ville a adopté une résolution pour modifier le règlement de zonage du secteur Saint-Placide. Les promoteurs, originaires de l’extérieur, en construiront six. Ils ont fait l’acquisition de deux terrains, qui peuvent accueillir jusqu’à trois dômes. « C’est de l’hébergement différent. Oui, luxueux, mais en même temps un peu différent. C’est moins grand, c’est une autre approche, une approche un petit peu particulière et qui est en demande de plus en plus. Nous on s’est dits, il serait peut-être intéressant de diversifier l’offre », a dit Jean Fortin, maire de Baie-Saint-Paul.