Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

En état d’ébriété au volant de son camion, Larry Nickner plaide coupable

Publié le 5 avril 2019 à 12:35, modifié le 5 avril 2019 à 16:26

Par: Charles Laverdière

L’ex camionneur Larry Nickner a plaidé coupable à des accusations de conduite avec les facultés affaiblies, conduite dangereuse et bris d’ordonnance de la Cour Supérieure vendredi matin au palais de justice de Rivière-du-Loup.

La juge Luce Kennedy a accepté la proposition conjointe de la procureure de la Couronne, Me Lili-Ann Laforest, et de l’avocat de la défense, Me Pierre Gagnon. Larry Nickner purgera donc une peine de quatre mois et demi de prison, dont un mois et demi a déjà été purgé. Il effectuera les 90 jours restants à sa peine en discontinu les lundis et mardis.

De plus, il est interdit à Larry Nickner de conduire un véhicule motorisé pour une période de cinq ans. Il devra se soumettre à une période de probation de trois ans, dont les deux premières avec un suivi. Le coupable devra respecter certaines conditions dont celle de ne pas consommer de l’alcool.

Lorsqu’elle a rendu sa décision, la juge a déclaré que la sentence n’était «pas inappropriée, ni déraisonnable», mais elle l’a qualifiée de «clémente». Lors de son passage devant la Cour, Larry Nickner a affirmé avoir réorienté sa vie. L’homme a arrêté son métier de camionneur pour se tourner vers l’apiculture. De plus, il est sobre depuis les événements du 3 janvier 2018.

L’ex-camionneur a été arrêté ivre sur la route 132 à Saint-Simon le 3 janvier 2018. C’était la deuxième fois que Larry Nickner faisait face à la justice. C’est un citoyen qui avait avisé les policiers de la conduite dangereuse de l’homme. Les agents l’avaient poursuivi après qu’il ait refusé de s’arrêter sur la route 132 à Saint-Simon. Il avait été reconnu coupable de conduites avec les facultés affaiblies un an auparavant, mais il avait porté ce jugement en appel.