Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

L’aile jeunesse a le vent dans les voiles

Publié le 30 janvier 2019 à 17:27, modifié le 30 janvier 2019 à 17:29

Par: Louis Laflamme

Mardi soir, l’aile jeunesse de la chambre de commerce Baie-des-Chaleurs dévoilait son nouveau logo. Et qui dit nouvelle image, dit aussi nouveau départ.

L’aile jeunesse de la chambre de commerces vise les entrepreneurs âgés entre 20 et 35 ans. Ce qu’elle leur offre, c’est un réel coffre d’outils pour ceux qui font leurs premiers pas dans le monde des affaires.

« Mettre en lien les jeunes entrepreneurs avec les gens qui ont eu du succès, de les inspirer, de développer leurs compétences », explique le représentant de l’aile jeunesse de la chambre de commerce Baie-des-Chaleurs, Jason Henry.

« Que ce soit avec des conférenciers primés, que ce soit d’aller dans les écoles pour les sensibiliser au retour en région après les études. Que ce soit d’allumer la petite flamme pour avoir le goût de se lancer en affaire, c’est ce qu’on cherche à faire à tous les jours », enchérit Jason Henry.

C’est exactement ce qu’avait en tête celui qui a fondé l’aile jeunesse en 2012. Et il cache difficilement sa fierté envers ceux qui ont repris le flambeau.

«Ils sont rendus où est-ce que, moi, en 2012, où est-ce que je voulais qu’ils se rendent. Et en dévoilant le nouveau logo hier, je pense que ça crée une belle dynamique et je pense que là c’est vraiment bien lancé. Je suis très fier de ce comité là », explique le directeur général de la Chambre de commerce Baie-des-Chaleurs, Maurice Quesnel.

Et le nom le dit, l’aile jeunesse n’en serait pas où elle en est sans la Chambre de commerce. La collaboration entre les deux est primordiale et tout le monde en tire profit.

«Que les anciens voient des fois des jeunes. Parce que des fois, il y a des anciens qui disent : Ah, les jeunes, c’est pas comme nous autres. Ben non, c’est pas comme nous autres! C’est différent et il faut leur faire confiance, leur donner des responsabilités », ajoute Maurice Quesnel.

Étienne Bélanger est un parfait exemple de cette prise de responsabilité. À 27 ans, il est en voie de prendre les reines de l’entreprise dans laquelle il évolue depuis près de 10 ans. Et il ne s’en cache pas, l’expérience acquise au sein de l’aile jeunesse de la chambre de commerce lui sert beaucoup.

« Il y a des gens de tous les âges, de toutes les sphères. Et c’est ça qui est intéressant, c’est la connexion de tout ça. Souvent, les gens qui sont un peu plus âgés vont venir parce que eux ont a transmettre de l’info. Ils veulent apprendre c’est qui la relève qui s’en vient, c’est qui les nouveaux entrepreneurs et veulent les aider à grandir », explique Étienne Bélanger.

« On apprend tellement  à chaque fois qu’on assiste à ça. Souvent, c’est des belles rencontres. On ressort toujours grandi », affirme Étienne Bélanger.

Selon Jason Henry, « il y a beaucoup d’entreprises qui  n’ont même pas de releveur ». C’est justement un des nombreux défis qui attend l’aile jeunesse de la chambre de commerce de la Baie-des-Chaleurs. Et à constater leur dynamisme, le meilleur, est à venir.