Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

L’agresseur de L’Isle-Verte connaîtra bientôt son sort

Publié le 9 mars 2020 à 12:53, modifié le 9 mars 2020 à 16:03

Par: Raphael Brouillette

C’est ce lundi qu’ont eu lieu les représentations sur sentence de cet agriculteur de L’Isle-Verte accusé d’agression sexuelle sur ses fils et neveux entre 1985 et 2008.

Nous en avons appris un peu plus ce matin sur cette triste histoire qui se serait déroulée sur une période de 23 ans chez un agriculteur de L’Isle-Verte. Un homme de 75 ans est coupable de quatre chefs d’accusation d’agression sexuelle sur quatre victimes, en plus d’un chef de voies de fait sur ses deux fils et deux neveux. Tous n’ont pas subi la même gravité de gestes, mais ils étaient adolescents à l’époque des faits et travaillaient sur la ferme de l’accusé. À plusieurs reprises, l’homme a masturbé les jeunes garçons en plus d’épisodes d’attouchements sexuels. Les actes ont eu lieu partout sur la propriété comme dans le tracteur, la chambre à coucher et dans l’étable. L’un des fils a particulièrement fait les frais de l’accusé où il était forcé de faire des fellations à son père. Il s’est aussi fait battre et vécu de la violence infligée par ce dernier.

Selon le rapport sexologique, le septuagénaire n’a pas beaucoup d’empathie et de remords face aux actes qu’il a commis. Il a dit que si sa femme l’avait satisfait comme il faut, ces gestes ne seraient pas arrivés. Il a même mis le blâme sur les victimes qui selon lui, faisaient des avances sexuelles. Les garçons devenus adultes ont eu des conséquences comme de l’alcoolisme, une tentative de suicide et des problèmes dans les relations avec les femmes.

La Couronne demande cinq ans d’emprisonnement

Les deux parties ne se sont pas entendues sur la peine à imposer. La couronne a plaidé pour une peine d’emprisonnement de cinq ans alors que la défense a demandé deux ans moins un jour au juge Martin Gagnon qui a pris la cause en délibéré. Nous saurons vendredi prochain le 20 mars quelle sera la sentence infligée dans ce dossier.

 

*Une ordonnance de non-publication a été émise. Le nom de l’accusé ne peut être révélé afin de protéger l’identité des victimes.