Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

La Ville d’Edmundston met en place un programme d’effarouchement des bernaches

Publié le 13 mai 2022 à 14:47, modifié le 13 mai 2022 à 14:47

Par: Mickael Robitaille

Comme partout au Canada, la région d’Edmundston n’échappe pas à la croissance de la population de bernaches.

La population élevée de ces grands oiseaux migrateurs apporte plusieurs défis et peut mener à des conflits avec l’utilisation de certains espaces de la ville. Par exemple, les bernaches se nourrissent de beaucoup d’herbe et libèrent quotidiennement une quantité importante de matières fécales, rendant les espaces publics moins attrayants et parfois inutilisable. De plus, les bernaches peuvent parfois démontrer un comportement agressif.

« Pour ces raisons, l’équipe des espaces verts de la Ville d’Edmundston a mis en place un programme d’effarouchement des bernaches, afin de minimiser ces conflits et d’assurer que nos parcs demeurent utilisables », explique Daniel Gautreau, Coordonnateur aux espaces verts pour la Ville d’Edmundston.

« À compter du 16 mai et ce, durant quelques semaines, nos équipes utiliseront des percuteurs qui émettent un bruit à haute intensité de très courte durée. Ils cibleront particulièrement les terrains de sport afin de permettre aux équipes sportives de jouer sur des terrains propres.

Le but de ce programme est de s’assurer que les bernaches ne se sentent pas confortables à ces endroits et qu’elles ne s’y installent pas. Ce programme est mis en place en complément avec d’autres actions, telle que l’interdiction de nourrir bernaches », de conclure M. Gautreau.

Les bernaches qui construisent leur nid dans les zones urbaines posent plusieurs défis pour les gestionnaires de municipalités. Les responsables des parcs et des espaces verts mettent donc en place des programmes d’effarouchement, conjointement avec d’autres méthodes de contrôle complémentaires. Plusieurs villes ont adopté des politiques qui demandent aux gens de ne pas nourrir les animaux sauvages. Les promeneurs doivent par exemple s’abstenir de jeter des miettes de pains aux bernaches pour ne pas les habituer à rester dans les parcs.