Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

La vente d’un espace vert dénoncée à Edmundston

Publié le 21 juillet 2021 à 16:54, modifié le 21 juillet 2021 à 16:54

Par: Gilles Duval

À Edmundston, des citoyens du secteur Parc Riviera s’opposent à la vente par la municipalité d’un terrain désigné comme étant un espace vert. Ils ont déposé une pétition de 120 noms contre cette intention auprès des élus mardi soir.

Le terrain a été cédé à la Ville il y a une quarantaine d’années par un développeur immobilier. L’emplacement sert d’accès à la rivière Madawaska. Les résidents du secteur ne veulent pas perdre cet acquis.

«Ce qu’on veut revendiquer, c’est une parcelle de terrain qui a été léguée aux résidents par le développeur pour nous donner accès, ce qu’on fait depuis 40 ans et on veut continuer de le faire», a dit Pierre Albert, résident du secteur.

«Le terrain a déjà une vocation; le développement, il s’en fait encore, il y a des projets de développement; pourquoi avoir choisi ce terrain-là quand il a déjà une fonction communautaire établie», souligne Guy Serry, autre citoyen du Parc Riviera.

Même si l’avis de vente a été publié dans un hebdomadaire régional ainsi que sur le site web de la ville au début de 2020, les résidents déplorent que personne du quartier n’ait été directement informé.

«Je pense à ce jour, si on n’avait pas su, il y aurait probablement que quelque se construirait sur le terrain et que ce serait vraiment trop tard», estime Tanya Andersen, citoyenne du même quartier.

Les citoyens affirment que certains ont choisi de s’installer dans le quartier en raison de cet accès au cours d’eau.

«Toutes les familles de l’époque et la venue de jeunes familles à l’heure actuelle fait en sorte qu’il y a beaucoup d’utilisateurs pour la rivière, c’est pour cela qu’on veut conserver cette descente-ci», a expliqué France Marquis, citoyenne du secteur depuis les années 70.

La transaction n’est pas encore complétée. Le terrain est considéré comme excédentaire par la Ville d’Edmundston. Sa vente vise à favoriser le développement domiciliaire. Un seul soumissionnaire a présenté une offre.

«L’engagement qu’on a pris, c’est de regarder l’ensemble des alternatives qui seraient possibles; les acheteurs s’il y a quelque chose qui est intéressant et les citoyens pour faire sûr, on le fait de la bonne façon», a dit le directeur général Marc Michaud.

Les résidents du Parc Riviera estiment que cette intention de vente vient à l’encontre du slogan de la municipalité, Forte de nature.

«On l’utilise, c’est pour des activités à l’extérieur; on prône ceci mais les actions dictent le contraire, c’est ça qui passe pas», a fait remarquer Robert Levesque.

Les avis sur le dossier sont partagés.

«Je n’ai pas de problème avec cela; c’est juste que je trouve un petit peu de la façon dont cela a été fait, plusieurs points ont été sautés par-dessus ou qui n’ont pas été adressés avant de mettre cela à vendre», a laissé entendre Claire Carrier qui habite la propriété voisine du terrain en question.