Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

La vaccination obligatoire en santé repoussée de 30 jours

Publié le 13 octobre 2021 à 13:13, modifié le 13 octobre 2021 à 13:26

Par: Guillaume Cotnoir Lacroix

Le ministre de la Santé Christian Dubé a annoncé mercredi le report de 30 jours de la vaccination du personnel de la santé.

« J’ai décidé de reporter l’échéancier de 30 jours », a-t-il dit en précisant qu’«il serait irresponsable de jouer aux dés avec la santé des Québécois ».

Il a ajouté qu’il espère que les suspensions de permis d’exercer annoncées par différents ordres professionnels pousseront certains récalcitrants à recevoir le vaccin contre la COVID-19.

le Syndicat des travailleuses et des travailleurs de la santé et des services sociaux du Bas-Saint-Laurent, SCFP 5007, qui représente entre autres les préposées aux bénéficiaires, parle d’un « mini gain ». La présidente Johanne Campagna, cependant, trouve « ridicule » que Québec ait attendu au 13 octobre avant d’annoncer le report.

« Pour ceux qui ont déjà démissionné, c’est complètement idiot. C’est jouer avec les gens, c’est jouer avec le monde, c’est jouer avec la sécurité des usagers. C’est vraiment irresponsable. » – Johanne Campagna

« Les lettres sont déjà pour la plupart toutes envoyées au personnel comme quoi le 15, ils sont en sans solde chez eux. J’ai hâte de voir surtout la réaction de l’employeur », ajoute Mme Campagna. Précisons que dans ce cas-ci, l’employeur se trouve à être le CISSS du Bas-Saint-Laurent. Le CISSS n’avait pas encore commenté l’annonce, au moment d’écrire ces lignes.

Une employée non-vaccinée d’une résidence privée pour aînés du Témiscouata, qui a souhaité conserver son anonymat par crainte d’être stigmatisée, se réjouit de la nouvelle.

« Je pense que les gens commencent à se réveiller que ça n’a pas d’allure cette affaire-là. Qu’ils ont eu de la pression pour reculer, parce que ça n’a vraiment pas de bon sens. On a déjà une pénurie de personnel, moi ça fait 13 ans que je travaille dans ce domaine-là », explique-t-elle.

L’employée avait déjà reçue une lettre de son employeur lui expliquant qu’elle serait en congé sans solde à partir du 15 octobre. Elle avait décidé de prendre des vacances cette semaine. « Moi l’horaire, c’est quatre semaines d’avance. Je ne suis plus à l’horaire. Ils ont fait l’horaire et je ne suis pas là, poursuit-elle. Si c’est comme ça, ils vont être obligée de me réintégrer », pense-t-elle, en parlant du report de l’obligation vaccinale.

Questionnée sur ses motifs pour refuser le vaccin, cette employée a expliqué en avoir peur en raison de pneumonies subies après avoir reçu une dose de vaccin contre la grippe H1N1. « Je suis pro-santé. Je fais plus confiance à un système immunitaire en santé et un contexte de vie harmonieux qu’une vaccination », a-t-elle expliqué.

Avec les informations de TVA Nouvelles.