Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

La transition vers le bonheur de Klô Pelgag

Publié le 6 juillet 2020 à 16:27, modifié le 6 juillet 2020 à 16:27

Par: Amélie Paquette

La chanteuse Klo Pelgag a lancé, dernièrement, son troisième album qui inspiré de l’île de Notre-Dame-des-Sept-Douleurs.

C’est d’ailleurs le titre de l’album qui est paru le 26 juin dernier. Klo Pelgag raconte qu’elle passait souvent devant le panneau de signalisation indiquant le chemin vers cette municipalité, lorsqu’elle était jeune. Le nom « Notre-Dame-des-Sept-Douleurs » lui inspirait beaucoup de crainte, à l’époque.

Ce n’est que plusieurs années plus tard que l’auteure-compositrice-interprète s’est finalement décidé à aller visiter le village, qui l’a complètement charmé par sa beauté. C’est justement cette image que l’artiste a voulu représenter dans cet album, soit cette transition de l’ombre à lumière qui est aussi un parallèle avec sa vie personnelle.

« Je pouvais vraiment le transposer sur mon état d’esprit, au début de la création d’album où j’étais en dépression, où je vivais un épisode dépressif et vers la fin de la création d’album où j’étais dans un tout autre état d’esprit, beaucoup plus lumineux », nous confie l’artiste.

Pour la première fois, Klo Pelgag a signé les arrangements de plusieurs pièces, dont les chansons Rémora et La maison jaune. Il faudra patienter quelque peu avant de pouvoir découvrir ces morceaux en concert, en raison des restrictions sanitaires. Toutefois, l’artiste travaille au montage des pièces en direct, afin qu’elle soit fin prête lorsque l’occasion de jouer sur scène se présentera.

« Je suis quand même très à l’aise avec le fait que les gens découvrent l’album peut-être de façon plus intime, chez eux. (…) Quand on va se revoir sur scène, ça va être d’autant plus satisfaisant et explosif comme rencontre », conclut-elle.