Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

La reconstruction de la structure des Albatros

Publié le 7 novembre 2019 à 18:31, modifié le 7 novembre 2019 à 18:32

Par: Vincent Lanoie

On vous parle du renouveau dans la structure des Albatros cette année. On se souviendra que la structure intégrée a connu la pire campagne de son histoire la saison dernière. Je suis allé à la rencontre du personnel pour voir les changements qui ont été apportés pour ramener les Albatros sur le droit chemin.

Que ce soit au niveau midget AAA, midget espoir ou bantam AAA, tous ont connu une campagne parsemée d’embûches l’an dernier. Mais ça n’a pas toujours été le cas. Par le passé, les Albatros ont souvent démontré qu’ils étaient capables d’avoir des équipes compétitives grâce à leur principal atout : leur éthique de travail.

«Souvent on se faisait dire que certains joueurs au Québec en dehors de notre structure travaillaient comme un Albatros. On n’était en mesure de travailler plus fort que l’autre équipe. Ce sont des valeurs qu’on veut conserver, parce qu’on ne peut pas refaire notre territoire», a mentionné le directeur général des Albatros, Christian Caron.

Malgré un lent départ avec trois victoires en seize matchs, la formation midget AAA a créé la surprise le mois dernier en battant les Cantonniers de Magog. Signe qu’en travaillant, tout est possible pour les hommes de Mike Maclure.

«D’amener une nouvelle culture, la première chose c’est de changer l’état d’esprit des joueurs. Au lieu de commencer le match comme si on perdait par un but, il faut commencer le match comme si nous menions 1 à 0. Il ne faut pas mettre les équipes sur un piédestal.  Il faut savoir que si on joue en équipe à la manière des Albatros selon nos identités et nos forces, on est capable de connaître du succès», a raconté Mike Maclure.

Les entraîneurs à tous les niveaux s’assurent maintenant d’avoir une bonne communication entre eux afin d’avoir une ligne directrice sur la façon de développer les joueurs. L’atmosphère dans les vestiaires est bien différente cette année.

«Les jeunes ont du plaisir ensemble et une bonne chimie d’équipe. Ils rient ensemble, mais quand c’est le temps d’être sérieux et s’entraîner. Ils s’entraînent! L’atmosphère est bonne, positive et elle est propice pour développer les joueurs», a souligné l’entraîneur-chef au niveau bantam AAA, Christopher Bédard.

Depuis le début de la saison, les Albatros midget espoir impressionnent avec cinq victoires en dix matchs. La troupe de Pierre-Yves Courbron avait remporté 7 rencontres l’an dernier.

«Ce que les jeunes ont appris depuis le début de l’année, c’est de croire en leur potentiel. On n’était pas habitué de gagner par le passé, mais là on le fait. Il faut être capable d’y croire et de le répéter à chaque semaine», a raconté Pierre-Yves Courbron.

Peu importe les résultats des différentes équipes à la fin de la présente saison, le plus important chez les Albatros restent de former des meilleurs individus pour la vie de tous les jours.