Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Alerte info

La COVID-19 a fait un premier mort en Gaspésie ce samedi. Il s’agit de Gustave Joseph, un homme qui logeait au manoir du Havre à Maria et qui était hospitalisé en raison du coronavirus, rapporte sa petite-nièce, Kim Arsenault Joseph.

Nouvelles

La pièce Huit femmes débarque à Caraquet

Publié le 20 novembre 2019 à 09:55, modifié le 20 novembre 2019 à 09:56

Par: Maïka Lammequin

La première production de la saison 2019-2020 du Théâtre populaire d’Acadie s’amène sur les planches du Centre culturel à Caraquet dès ce mercredi soir. Il s’agit d’une comédie policière qui prend des airs de comédie musicale.

Huit femmes plonge le spectacteur au cœur d’une histoire dans laquelle un meurtre a été commis un 24 décembre lors d’une réunion de famille.

«C’est un huis clos, parce que ces femmes-là sont prises dans la maison, c’est la tempête de neige et on va passer toute la journée à essayer de découvrir qui a fait le meurtre », explique la metteure en scène de la pièce, Diane Losier.

Chaque personnage saura éveiller un doute dans l’esprit du public.

« On est toutes dans la mire, c’est ça qui le fun de cette pièce-ci », dit la comédienne Anika Lirette.

Sur scène, on retrouve une distribution 100% féminine. Trois générations de femmes tenteront d’élucider ce meurtre et mystère.

« Ça fait 35 ans que je suis dans le milieu, j’ai toujours été en minorité. De se retrouver entre femmes sur scène, il y a une puissance qui était insoupçonnée je pense », confie Mme Losier.

Au cours de l’intrigue, les huit personnages féminins chanteront des succès d’artistes acadiennes.

«Ça révèle ce que chaque personnage ne nous dit pas. C’est la partie qu’on n’avoue pas », ajoute la metteure en scène.

« L’aspect comédie policière, la musique, la danse… tout ça mis ensemble devient quelque chose de très très divertissant », croit la comédienne Katherine Kilfoil.

Cette production du Théâtre populaire d’Acadie met en lumière que des comédiennes originaires du Nouveau-Brunswick.

« On vient toutes de chaque coin de la province aussi… puis on se rencontre toutes pour aller retrouver chaque coin de la province pour rire et passer un moment ensemble », remarque Anika Lirette.

La pièce est signée par l’auteure Christiane St-Pierre qui a revisité une œuvre des années 50 de Robert Thomas, un auteur français.

La première aura lieu ce mercredi soir à Caraquet et affiche déjà complet. La tournée se poursuivra, notamment, à Shippagan, Fredericton et Moncton jusqu’au 5 décembre.