Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

La pandémie, un an plus tard : le monde du sport frappé de plein fouet

Publié le 11 mars 2021 à 16:58, modifié le 11 mars 2021 à 16:58

Par: Vincent Lanoie

Depuis le début de la pandémie il y a officiellement un an aujourd’hui, le monde du sport a été affecté à tous les niveaux. Que ce soit par l’annulation de saisons ou bien d’événements durant les douze derniers mois, le milieu sportif est loin d’avoir été épargné.

Il y a un an, les 3L se préparaient à vivre les moments les plus excitants de leur saison avec le début de leur série de premier tour face aux Éperviers de Sorel-Tracy. Avec l’arrivée de cas de COVID-19 au Québec, la Ligue nord-américaine avait décidé de suspendre ses activités momentanément.

«Au début, je me rappelle, on pensait s’en tirer juste pour deux semaines et pouvoir ensuite commencer les séries. Finalement, on est rendu à un an sans hockey», a souligné le vice-président hockey des 3L, Jean-François Béliveau, qui ajoute qu’il est difficile de recruter un nouveau directeur-général pour le club louperivoise avec l’incertitude des prochains mois.

Pour leur part, les Albatros faisaient face à l’élimination dans leur série de premier tour face aux Cantonniers de Magog qu’ils se préparaient à recevoir.

«Si on se rappelle, on se posait plus la question il y an si on allait jouer le vendredi soir contre Magog, parce qu’il avait une tempête qui s’en venait. On commençait déjà à regarder à des dates le samedi ou dimanche pour accueillir Magog», se souvient le pilote des Albatros, Mike Maclure.

On connaît la suite de l’histoire, ça fait maintenant un an que les 3L et les Albatros n’ont pas disputé une seule partie.

«Je croise beaucoup de partisans à Rivière-du-Loup qui ont hâte que les 3L recommencent. Pour plusieurs, c’était leur sortie de la semaine et ils rencontraient du monde en regardant un bon match de hockey en même temps», a ajouté Jean-François Béliveau en spécifiant que le visage des 3L risque de changer beaucoup d’ici la reprise des activités de la LNAH comparativement à l’édition 2019-2020. Plusieurs joueurs risquent d’avoir pris leur retraite, mais une cuvée de nouveaux joueurs pourraient faire leurs débuts dans le circuit Lefort.

Tristan Bérubé a vu sa carrière dans la LHJMQ se terminer abruptement en mars 2020. Toutefois, c’est l’annulation de la campagne au hockey universitaire plusieurs mois plus tard qui l’a bouleversé.

«Ce n’était pas la fin du monde la fin de ma saison dans la LHJMQ. Je m’attendais à pouvoir recommencer un nouveau chapitre cette année au hockey universitaire à Ottawa, mais ça n’a pas été le cas. Je te dirais que c’est l’annulation de la saison cette saison qui a été dure à digérer », a raconté le gardien originaire de La Pocatière.

Depuis un an, la programmation sportive a été chamboulée avec l’annulation successive notamment du supercross de Rivière-du-Loup à deux reprises, de la coupe Superkarting de villes, du festival country de Saint-Antonin et bien sûr par le report de la finale louperivoise des Jeux du Québec. Le milieu sportif croise maintenant les doigts pour que des assouplissements soient annoncés demain par le gouvernement du Québec.