Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

La mer au cœur d’investissements fédéraux

Publié le 11 octobre 2018 à 13:04, modifié le 11 octobre 2018 à 14:30

Par: Louis Laflamme

Les communautés Micmac et Malécite de la région bénéficieront d’une aide de plus de 2 M$ pour bonifier trois de leurs projets qui ont la mer comme fil conducteur. C’est ce qu’ont annoncé les députés fédéraux Diane Lebouthillier et Rémi Massé qui étaient de passage, mercredi, à Gesgaspegiag.

D’abord, une aide de 800 000 $ sur quatre ans a été promise afin d’entamer un projet de restauration des habitats côtiers. Cet engagement fait suite à une promesse faite en campagne électorale de protéger 10% des zones marines et côtières d’ici 2020. C’est l’Association de gestion halieutique autochtone Mi’gmaq et Malécite (AGHAMM) qui sera en charge du projet.

Le second projet soutenu par le fédéral est le bateau-école de l’AGHAMM, le NIGNAG. Les quelques 620 000 $ promis servent à augmenter la capacité d’exploitation de nouveaux permis commerciaux communautaires, qui sont actuellement sous utilisés, selon le coordonnateur des pêcheries Malécite, Guy-Pascal Weiner. Le NIGNAG a déjà commencé à voir la couleur de cet argent.

Finalement, l’entreprise de transformation de produits de la mer Salaweg mise sur un peu plus de 694 000 $ pour améliorer sa productivité. Le développement d’une nouvelle gamme de produit, en 2016, a été rendu possible grâce à cet investissement.

Au total, ce sont une vingtaine d’emplois qui sont, ou seront, créés dans ces communautés autochtones de la région.