Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

La Malbaie a adopté un budget « historique » de 22,5 M $ pour 2021

Publié le 15 décembre 2020 à 16:25, modifié le 15 décembre 2020 à 16:51

Par: Cimon Charest

Comme plusieurs autres municipalités, la ville de La Malbaie a adopté hier soir son budget pour l’année 2021.

Il s’agit d’un budget historique pour la ville de 9 000 personnes.

« Je pense qu’on a été très responsable, mais il y a quand même des immobilisations pour 22,5 millions. C’est à peu près le record depuis que je suis ici à La Malbaie », affirme d’entrée de jeu le Maire Michel Couturier. « Je pense que c’est un budget positif,  que c’est un budget de momentum ».

Trois projets majeurs sont sur la planche à dessin.

« Certains grands dossiers comme l’épuration des eaux à Saint-Fidèle, le mont Grand-Fonds et le Projet La Malbaie en retiennent de l’argent pour quand même 15 millions ».

La ville procèdera également l’an prochain à la réfection de ses routes.

« Il y a une partie de la rue Nairne à refaire, une partie de la rue Saint-Étienne, quand même la rue Bourdon sur le Plateau, il y a de l’argent pour nos immobilisations, nos flottes de camion, nos stations de pompage ».

Soupir de soulagement pour les contribuables, ils bénéficieront d’un gel de taxes et de taux de services.

« Les citoyens ont fait énormément d’efforts, les entreprises ont fait énormément d’efforts, et on sent qu’il y a beaucoup d’insécurité. Ce n’est pas terminé l’impact économique de la pandémie. Alors je pense que les villes devaient faire des efforts pour un gel des taux de taxation et un gel des taux de services ».

Malgré les projets d’envergure, la Ville a réussi à balancer son budget. Les Malbéens rencontrés supportent l’exercice financier du Maire.

« Avec la pandémie je pense qu’on donne une chance aux contribuables de se remettre d’aplomb un peu parce que la région est hypothéquée pas mal, alors je trouve que c’est une bonne chose », a affirmé un passant.

« Il y a de bonnes choses qui se sont faites, alors on continue », a commenté une autre femme que nous avons croisée.

Bien que la ville s’en tire plutôt bien malgré le contexte économique en 2020, elle appréhende l’arrivée de 2021 en raison de la situation financière des commerçants et restaurateurs qui souffrent toujours des effets de la pandémie.