Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

La Gaspésie et les Îles-de-la-Madeleine ferment leurs portes aux voyageurs non essentiels

Publié le 7 avril 2021 à 16:41, modifié le 7 avril 2021 à 16:41

Par: Cimon Charest

Oubliez les belles photos près du Rocher Percé ce printemps. La Gaspésie sera fermée aux visiteurs non essentiels. L’accès aux régions en zone jaune sera interdit jeudi aux résidents d’autres régions.

« On a très peu de transmissions virales. Alors les seuls virus qui peuvent nous causer des problèmes sont ceux qui vont venir de l’extérieur des autres régions », explique le directeur régional de la Santé publique, le docteur Yv Bonnier-Viger.

Le décret a cependant été une surprise pour les élus même si la santé publique évaluait cette possibilité depuis quelques semaines.

« Ça sent l’improvisation encore une fois. Le gouvernement a annoncé ça par la bande, ça ne faisait pas partie du point de presse, donc il  va falloir que le gouvernement démêle ses affaires, parce qu’aujourd’hui les gens ne comprennent pas », déplore le député de Bonaventure, Sylvain Roy.

Aucun barrage policier ne sera déployé. La Sûreté du Québec procédera plutôt à des vérifications aléatoires pour valider la pertinence des voyages des automobilistes.

« Ça donne le pouvoir aux policiers d’arrêter n’importe qui, n’importe où, n’importe quand sans aucune raison valable, donc c’est un recul des droits et libertés des personnes », ajoute le député.

« Nos sondages nous disent quand on met une règle bien claire, au moins deux tiers des personnes la respectent d’emblée. Donc déjà si on peut réduire notre trafic aux deux tiers, déjà ça va être un très bon gain », nuance Dr Bonnier Viger.

Les élus municipaux se méfient. L’interdiction de passage pourrait coûter cher à la région.

« On a une saison touristique qui devrait débuter dans quelques mois et qui s’annonce quand même très grande. En espérant que la situation soit revenue à la normale pour l’été », espère Éric Dubé, maire de New Richmond.

Les citoyens rencontrés sont satisfaits. Ils souhaitent conserver les acquis de la zone jaune.

« Si les gens respectaient les consignes, on n’aurait pas besoin d’interdictions », nous affirmé une résidente à notre micro.

Il est impossible pour le moment de confirmer la date exacte à laquelle l’interdiction de passage sera levée. La santé publique nous indique qu’elle n’en fera la recommandation au gouvernement que lorsque la situation épidémiologique des régions voisines sera plus stable.