Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

La Couronne suggère 15 mois de prison pour Nappaaluk

Publié le 7 février 2019 à 18:17, modifié le 8 février 2019 à 09:18

Par: Louis Laflamme

Randie Nappaaluk devait recevoir sa sentence jeudi, au palais de justice de New Carlisle. La décision sera finalement rendue le 15 février.

Après avoir entendu un dernier témoin dans le dossier de Randie Nappaaluk, la Couronne et la défense sont allés de leurs suggestions.

La Couronne demande 15 mois de prison et trois ans de probation. Le ministère public base cette proposition sur plusieurs facteurs. Notamment, le rapport présentenciel fait état d’un risque de récidive élevé. La brutalité et l’importante violence employée contre le chien de la victime, à qui Mlle Nappaaluk a assené 16 coups de couteau, ont aussi été pris en compte. La Couronne demande aussi à ce qu’elle paye les frais de l’opération que la bête à dû subir. Une facture qui s’élève à près de 2000$. Le chien a miraculeusement survécu.

Du côté de la défense, on demande un peu plus de clémence de la part de la juge. L’avocat de Randie Nappaaluk, Me Richard Lavigne, n’a pas manqué de souligner le difficile parcours de sa cliente, qui a eu son lot de misère dans sa famille et sa région natale dans le Grand nord du Québec.

Me Lavigne a plutôt demandé à ce que Randie Nappaaluk soit emprisonnée jusqu’au 4 mars, date à laquelle elle devrait entamer une thérapie pour régler ses graves problèmes d’alcool.

Randie Nappaaluk a plaidé coupable à trois chefs d’accusations, soit ceux de voie de fait grave, pour avoir tenté de poignarder la victime, de lui avoir proféré des menaces de mort et de cruauté animale. Les évènements qui lui sont reprochés datent du 16 août 2018 et se sont produits dans une résidence de Bonaventure. Elle est incarcérée depuis son arrestation.